Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Zoom étend finalement le chiffrement de bout en bout à ses utilisateurs gratuits

Zoom fait volte-face et annonce que les utilisateurs gratuits auront également accès au chiffrement de bout en bout lors de leurs réunions sur l'application de visioconférence. La version bêta sera disponible en juillet 2020. Cette fonctionnalité était jusqu'ici réservée aux utilisateurs payants, ce qui permettait, d'après l'entreprise, de collaborer plus facilement en cas de besoin avec les forces de l'ordre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Zoom étend finalement le chiffrement de bout en bout à ses utilisateurs gratuits
Zoom étend finalement le chiffrement de bout en bout à ses utilisateurs gratuits © Harry Cunningham-Unsplash

La start-up américaine Zoom, éditrice de l'application de visioconférence du même nom, a annoncé le 17 juin 2020 que le chiffrement de bout en bout sera également disponible pour les utilisateurs gratuits en version bêta à partir de juillet 2020. Cette fonction était jusqu'ici réservée aux utilisateurs payants de l'application. L'entreprise a publié cette nouvelle fonctionnalité sur GitHub.

Une fonction optionnelle
Le chiffrement de bout en bout sera optionnel car il limite certaines fonctionnalités comme l'usage de lignes téléphoniques traditionnelles PSNT ou les anciens téléphones des salles de conférence, précise la jeune pousse. Les utilisateurs de l'application devront donc pour chaque appel activer le chiffrement. Ils devront en outre à fournir des informations supplémentaires, comme la vérification d'un numéro de téléphone par SMS, pour "réduire la création massive de comptes abusifs".

Début juin, le CEO de Zoom, Eric Yuan, avait provoqué de nouveaux haussements de sourcils en annonçant lors de la présentation des résultats que le chiffrement de bout en bout de son service serait limité aux utilisateurs payants. Il expliquait alors qu'un cryptage aussi fort rendrait difficile l'accès des données aux forces de l'ordre. "Zoom ne surveille pas de manière proactive le contenu des réunions, et nous ne partageons pas les informations avec les forces de l'ordre, sauf dans des circonstances comme les abus sexuels sur des enfants", avait déclaré à l'époque un porte-parole de l'entreprise suite à cette présentation. "Nous prévoyons de fournir un chiffrement de bout en bout aux utilisateurs pour lesquels nous pouvons vérifier l'identité limitant ainsi le préjudice causé à ces groupes vulnérables. Les utilisateurs gratuits s'inscrivent avec une adresse électronique qui ne fournit pas suffisamment d'informations pour vérifier leur identité."

Redorer son image
Cette annonce s'inscrit dans la stratégie de Zoom pour redorer sa réputation ternie par un enchaînement d'incidents comme des fuites de données ou une communication trompeuse. L'entreprise avait annoncé une série de mesures dont un rapport de transparence, une amélioration de son programme de bug bounty… Début mai 2020, elle a également racheté la start-up Keybase justement spécialisée dans le chiffrement de bout en bout.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.