Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Zoom n'a pas dépassé son pic d'usage de 300 millions d'utilisateurs quotidiens du mois d'avril

Zoom Video Communications a présenté ses résultats financiers pour le premier trimestre 2020. Ses revenus ont doublé pour atteindre 328 millions de dollars et son nombre d'utilisateurs a explosé. Poussée par des besoins accrus en visioconférence pendant la crise sanitaire, l'application a connu un pic de 300 millions d'utilisateurs quotidiens en avril.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Zoom n'a pas dépassé son pic d'usage de 300 millions d'utilisateurs quotidiens du mois d'avril
Zoom n'a pas dépassé son pic d'usage de 300 millions d'utilisateurs quotidiens du mois d'avril © Dylan Ferreira-Unsplash

La start-up Zoom Video Communications a grandement bénéficié du confinement qui a poussé entreprises et particuliers à recourir davantage à des services de visioconférence, pour des besoins aussi bien professionnels que personnels. Ses résultats financiers, publiés le 3 juin 2020, en sont la preuve. Ses revenus pour le trimestre de février à avril 2020 ont plus que doublé par rapport à la même période l'an dernier, atteignants 328 millions de dollars. Ses bénéfices s'élèvent quant à eux à 27 millions de dollars, contre seulement 198 000 dollars en 2019. 

Pic de 300 millions de participants

La firme américaine a révélé que le nombre de ses clients qui ont plus de 10 employés a augmenté de 354 % pour atteindre 265 400 par rapport à l'année dernière. Le communiqué indique par ailleurs que l'application de visioconférence a atteint "un pic de plus de 300 millions de participants quotidiens, gratuits et payants, qui ont rejoint les réunions Zoom en avril 2020, contre 10 millions en décembre 2019". En mars, elle avait atteint les 200 millions d'utilisateurs quotidiens. Mais cette croissance rapide s'est accompagnée d'une hausse de ses coûts, à 103,7 millions de dollars, qui ramène sa marge bénéficiaire brute à 68,4 % contre 80,2 % il y a un an.

A propos de ses clients, Zoom indique que plus de 100 000 écoles (de la maternelle au lycée) dans le monde entier ont choisi son application de visioconférence. Ce n'est pas pour rien si l'entreprise mentionne ces chiffres. Il s'agit sûrement d'un clin d'œil aux nombreux acteurs privés et publics qui ont interdit l'utilisation de l'outil pendant le confinement provoqué par la crise sanitaire. Début avril 2020, le ministère new-yorkais de l'Education a interdit aux écoles d'utiliser Zoom dans le cadre de l'enseignement à distance estimant que l'outil n'était pas "sûr et sécurisé". Il préconisait à la place l'utilisation du logiciel de discussion Microsoft Teams. Il faut dire que l'application a enchaîné les incidents de sécurité en quelques mois.

De nombreux incidents de sécurité

Motherboard a révélé dans un article publié le 31 mars 2020 que Zoom divulguait l'adresse mail et les photos de milliers d'utilisateurs. Quelques jours auparavant, le média américain affirmait que l'application iOS de Zoom envoyait des données d'analyse à la plateforme Graph de Facebook via une API. Les informations transférées comprenaient la version du système d'exploitation, l'adresse IP, l'identifiant iOS, le fuseau horaire et la langue utilisée, la taille de l'écran et le disque dur. Or Zoom avait omis de mentionner ce transfert d'informations dans sa politique de confidentialité. Plusieurs spécialistes ont par ailleurs critiqué publiquement la sécurisation de l'application elle-même.

Face à ces incidents, l'entreprise américaine a répliqué en annonçant une série de mesures dont un rapport de transparence, une amélioration de son programme de bug bounty… Début mai 2020, elle a également racheté la start-up Keybase pour chiffrer son application de bout en bout. Mais son CEO, Eric Yuan, a provoqué de nouveaux haussement de sourcils en annonçant lors de la présentation des résultats que le chiffrement de bout en bout de son service serait limité aux utilisateurs payants, ce qui lui permettra de collaborer en cas de besoin avec les forces de l'ordre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media