Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Audi, Mercedes, Google : 29 véhicules autonomes autorisés à rouler sur les routes de Californie

Le 16 septembre, une nouvelle loi régissant le test de voitures autonomes sur routes ouvertes est entrée en vigueur en Californie. Audi est le premier constructeur à avoir obtenu le nouveau permis, Google et Mercedes suivent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Audi, Mercedes, Google : 29 véhicules autonomes autorisés à rouler sur les routes de Californie
Audi, Mercedes, Google : 29 véhicules autonomes autorisés à rouler sur les routes de Californie © Audi

En 2012, la Californie a décidé de se doter d'une législation spécifique pour encadrer les tests de véhicules autonomes sur son sol. Les routes de l'Etat américain sont particulièrement prisées des constructeurs car ils sont nombreux à y avoir installé des sites de R&D. C'est le cas d'Audi, qui possède un Electronic research lab à Belmont, de Google, dont le siège est situé à Mountain View, ou de Mercedes-Benz, qui dispose d'un centre de R&D à Palo Alto, au cœur de la Silicon valley. Ces trois entreprises sont les premières à avoir obtenu un permis de tests nouvelle formule, le jour même où la loi est entrée en vigueur, le 16 septembre 2014.

5 millions de dollars de garantie par véhicule

Audi s'est alors félicité d'être le premier constructeur à obtenir le feu vert. En réalité, selon AP, Google n'est pas très loin, et il surpasse même son rival allemand en termes de nombre de véhicules autorisés : Audi a le droit de faire rouler deux voitures (tout comme Mercedes) tandis que Google a obtenu un permis pour 25 véhicules autonomes.

La firme technologique démontre ainsi son avance dans le domaine, mais aussi sa force de frappe financière. La nouvelle loi prévoit en effet que chaque prototype soit assuré à hauteur de 5 millions de dollars, pour dédommager d'éventuelles victimes ou parer aux dégâts potentiels.

nouvelles obligations

Ce ne sont pas les seules obligations nouvelles contenues dans cette loi : le pilote d'essai doit être en capacité de reprendre le contrôle du véhicule à tout moment ; chaque constructeur est tenu de fournir un programme détaillé des tests qu'il compte effectuer et de rapporter chaque incident, même mineur, dès lors que le conducteur est obligé de repasser en mode "manuel".

D'autres Etats américains autorisent déjà le test de voitures autonomes sur leurs routes, comme la Floride ou le Nevada.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale