Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook songe à créer sa propre monnaie électronique

Selon le Financial Times, les autorités irlandaises devraient permettre à Facebook de devenir un émetteur de monnaie virtuelle, permettant à ses membres européens de s'envoyer de l'argent en ligne.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook songe à créer sa propre monnaie électronique
Facebook songe à créer sa propre monnaie électronique © GOIABA - Flickr - C.C.

Facebook en veut à votre porte-monnaie... ce qui n'est pas nouveau, en soi. Mais cette fois-ci, le réseau social voudrait que vous lui confiiez vos économies, en devenant une sorte de banque virtuelle. Selon le Financial Times, les autorités irlandaises s'apprêteraient à  l'autoriser à créer sa propre monnaie électronique, dont on ne connaît pas encore le nom ("Bookcoin ?"). Cette devise virtuelle serait utilisable par tous les abonnés européens de Facebook.

"stockage" d'argent en ligne

Avec cette monnaie, Facebook permettrait aux abonnés de stocker de l'argent sur le site, puis de l'envoyer à leurs contacts. Selon le site du quotidien économique de la City, Facebook aurait pris contact avec trois start-up londoniennes spécialistes du transfert d'argent : TransferWise, Moni Technologies et Azimo.

Facebook n'est pas le seul acteur à développer des services de stockage et d'envoi d'argent en ligne. Google possède une licence similaire à celle demandée par Facebook au Royaume-Uni, et permet dans certains pays d'envoyer de l'argent en pièce jointe d'un e-mail. Les géants chinois Tencent et Alibaba développent aussi leurs propres services bancaires.

banquier gourmand aux états-unis

Réglementairement, Facebook remplit déjà la fonction de banquier aux Etats-Unis, mais pour le compte des développeurs qui facturent des achats in-app aux utilisateurs de leurs applications. Le réseau social prend une commission de 30% sur chaque transaction de ce type. Cela représentait plus de 2 milliards de dollars en 2013, selon le FT, soit 10% de ses revenus. On comprend mieux pourquoi le réseau social veut développer son rôle d'intermédiaire.


 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media