Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM tente une offre gratuite d’analyse des données

Avec son service Watson Analytics dans le cloud, IBM met l’analyse de données à la portée de tous les professionnels. L’objectif est de créer une culture de la donnée en entreprise et de stimuler en retour son activité dans l’analytique et le Big Data.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM tente une offre gratuite d’analyse des données
IBM tente une offre gratuite d’analyse des données © crédit photo

Watson Analytics. C’est le nom du service d’analyse des données lancé par IBM. Accessible en ligne via le cloud, il s’appuie sur les capacités de l’ordinateur Watson de Big Blue à comprendre les requêtes en langage naturel, à analyser des grosses quantités de données et à se perfectionner avec le temps.

"C’est l’iPhone de l’analytique, clame Patrice Poiraud, directeur Analytics et Big Data chez IBM France. De par la simplicité de son utilisation, l’ergonomie de son interface et son intuitivité, il est en rupture totale avec tout ce qui existait jusqu’ici dans ce domaine."

Un modèle freemium

Officiellement, IBM veut mettre l’analytique à la portée de tous les utilisateurs. "N’importe qui peut utiliser ce service pour faire analyser rapidement ses données par Watson et prendre ainsi les bonnes décisions business", affirme Patrice Poiraud. D’autant que le service est proposé sur le modèle freemium : il est gratuit pour le niveau de base (fonctionnalités, volume de données) et devient payant pour les usages nécessitant d’aller plus loin.

Pour le moment, Big Blue ne précise pas à partir de quand il devient payant et à quels tarifs. Il n’indique pas, non plus, le taux de conversion espéré des clients gratuits en payants.

Donner goût à l'analytique 

Pour Patrice Poiraud, ce service reste complémentaire des solutions traditionnelles d’analyse de données vendues par IBM. "Watson Analytics suffit pour un grand nombre d’usages, explique-t-il. Mais dès qu’on a affaire à des données complexes résidant dans le système ERP ou CRM, une solution traditionnelle devient plus appropriée."

L’objectif du géant informatique américain est de donner goût à l’analytique au plus grand nombre afin que les utilisateurs passent soit au service payant soit au modèle traditionnel. Encore au stade Beta, le service sera commercialisé en novembre 2014 et en anglais seulement. Mais "il sera étendu à d’autres langues, dont le français, au deuxième trimestre 2015", assure Patrice Poiraud.

IBM fait de l’analytique et du Big Data l’un de ses quatre axes stratégiques de développement, aux côtés du cloud computing, des villes intelligentes et de l’informatique cognitive (basée sur l’ordinateur Watson). Objectif : atteindre 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans ce domaine en 2015, contre 16 milliards en 2013.

Ridha Loukil

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale