Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Adblocks : la deuxième place dont leboncoin.fr se serait bien passé

Étude AdBack publie un classement des sites Internet les plus pénalisés par les bloqueurs de publicité.  Tout le monde (ou presque) s'y retrouve.  Pour certains sites, le manque à gagner atteint plusieurs millions d'euros dans le monde. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Adblocks : la deuxième place dont leboncoin.fr se serait bien passé
A chaque ad-block installé c'est un peu d'argent en moins pour les éditeurs de sites Internet.

C'est ce qu'on appelle une étude intéressée puisqu'elle a été réalisée par une start-up, AdBack, dont le métier est d'étudier pour le compte des annonceurs et des médias les raisons pour lesquelles les internautes installent des bloqueurs de publicité. 

 

Les résultats publiés n'en demeurent pas moins intéressants, car ils montrent l'ampleur du manque à gagner pour des sites pourtant bien installés. Pour la France, le premier enseignement est que les sites les plus touchés en volume ne sont pas au premier chef les sites Internet des médias ou les pure players. Ainsi, le premier média à apparaître est le figaro.fr qui perd 1,364 million d'euros par an à cause des bloqueurs, juste devant le site pornographique Pornhub qui ne perd que 1,145 million. En septième place devant Darty et le Figaro figure le site buzzfil.net, média d'un nouveau genre rassemblant les sujets du moment qui buzzent. 

 

Yahoo prend cher

L'examen du podium de tête montre que ceux qui perdent le plus sont ceux qui ont le plus de trafic sur leurs sites. Ainsi, le premier du classement est Amazon qui perdrait 5,2 millions d'euros par an en France, suivi du bon coin, qui en perd 3,7 et, sur la troisième marche du podium YouTube qui doit subir un manque à gagner de 3,4 millions d'euros. Lors de la publication récente de ses résultats, le bon coin a indiqué qu'il était la troisième régie publicitaire de France. Rien d'étonnant donc qu'on le retrouve dans les plus gros perdants. 

 

La start-up publie un classement pour plusieurs pays et a aussi compilé les données pour le monde. On découvre ainsi, que le site YouTube arrive à la cinquième place avec un manque à gagner de 219 millions de dollars, suivi par le site Yahoo.fr qui en perd 214 millions chaque année.

 

Pour obtenir ce classement, la start-up fait l'hypothèse d'un CPM moyen de 0,42 dollar qu'elle multiplie par le nombre d'éléments bloqués par page, par le nombre de pages vues chaque mois (multiplié par douze)  et par le taux d'ad-blocker du pays concerné. 

 

Pour voir l'intégralité du classement pour la France et les autres pays, cliquez ICI. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Damien P.
15/03/2017 23h56 - Damien P.

Fallait pas abuser, c'est tout. Par un moment, c'était genre 10 pubs bien agressives genre bannière qui coupe la page en deux tout ça pour aller voir un article 30 secondes. La génération actuelle, dont je fais partie, va sur le Net justement - entre autre - pour éviter le bourrage de crâne publicitaire si répandu sur les médias classiques. J'utilise non seulement Adblock mais aussi Flashcontrol pour éviter les petites vidéos sournoises qui se déclenchent sur une page sans n'avoir aucun rapport promotionnel avec. Après, c'est aussi aux sites à se remettre en question : s'ils ont tant besoin de pubs pour ne pas devenir bancals, c'est que leurs gains sont mal gérés par ailleurs.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

adrine
17/03/2017 13h14 - adrine

Exactement.... Mort à la pub manipulatrice et agressive qui lave le cerveau des consommateurs en les prenants pour des portefeuilles grands ouverts.

Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale