Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

BMW embarque Intel et Mobileye dans la voiture autonome

Le constructeur automobile allemand BMW s’adjoint le renfort du fabricant américain de semiconducteurs Intel et du spécialiste israélien de la vision Mobileye pour développer la voiture autonome. Objectif : lancer la production de série en 2021.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

BMW embarque Intel et Mobileye dans la voiture autonome
Klaus Fröhlich, membre du board de BMW en charge du développement du constructeur allemand présente la collaboration avec Intel et Mobileye. © BMW

Pour accélérer le développement de sa voiture autonome, le constructeur automobile allemand BMW s’adjoint le renfort de deux industriels du numérique : le géant américain des semiconducteurs Intel et le spécialiste israélien de la vision par ordinateur Mobileye.

 

Test de prototypes d'ici 2017

Les trois partenaires comptent combiner leurs expertises pour bâtir une plateforme technologique sur laquelle BMW pourra construire des véhicules suffisamment automatisés et sûr pour libérer complètement l’utilisateur des fonctions de conduite et contrôle. Des prototypes seront mis en test d’ici 2017. Le lancement de la production de série est prévu pour 2021.

 

BMW ne part pas de zéro. Le constructeur s’appuie sur les travaux déjà menés sur sa voiture autonome haut de gamme iNEXT. Avec le concours d’Intel et de Mobileye, il veut élargir son projet en proposant des véhicules autonomes non seulement pour autoroutes, mais aussi pour environnements urbains.

 

capacités de calcul et vision

Intel apporte son expertise et ses technologies dans le cloud computing, la connectivité, la sécurité et la sureté, ainsi que ses puces de traitement comme ses processeurs Xeon capables de livrer une puissance de calcul atteignant 100 téraflops (1 téraflops équivaut à 1000 milliards d’opérations en virgule flottante par seconde).

 

Mobileye amène son savoir-faire dans la vision de l’environnement du véhicule avec sa dernière génération de processeurs d’image EyeQ 5 et ses solutions d’assistance à la conduite. La start-up israélienne revendique une participation dans 13 projets de voitures autonomes dans le monde. Avant BMW, elle a conclu des partenariats avec Renault-Nissan, General Motors, Volkswagen ou encore Tesla.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale