Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

BNP Paribas va tester deux navettes autonomes sur route ouverte à Rueil-Malmaison

Rueil-Malmaison aussi va avoir ses navettes autonomes. Arval, la filiale de BNP Paribas spécialisée dans la location de véhicules d'entreprise, va relier son siège social à la gare RER à l'aide de deux navettes autonomes. Une expérimentation qui doit débuter en mars 2020.
mis à jour le 03 février 2020 à 13H53
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

BNP Paribas va tester deux navettes autonomes sur route ouverte à Rueil-Malmaison
BNP Paribas va tester deux navettes autonomes sur route ouverte à Rueil-Malmaison © Xavier Muyard

Arval, filiale de BNP Paribas spécialisée dans la location de véhicules d'entreprise, va tester l'utilisation de navettes autonomes sur route ouverte. L'expérimentation annoncée lundi 27 janvier 2020 se déroulera à Rueil-Malmaison à partir de mars 2020.

 

Deux navettes autonomes EasyMile

Arval a choisi le Français EasyMile et sa navette autonome EZ10 de troisième génération, rebaptisée EVAA pour l'occasion. Ce sont deux navettes autonomes qui vont être mises en circulation du lundi au vendredi entre 8h00 et 20h00. Elles relieront la gare RER de Rueil-Malmaison au siège d'Arval, soit un trajet d'environ 550 mètres.

 

L'expérimentation, qui doit durer un an, est réservée exclusivement aux collaborateurs d'Arval, précise le loueur dans un communiqué. Toutefois, la filiale de BNP Paribas se réserve le droit d'étendre ce service à d'autres publics "en fonction du succès rencontré". Un service qui pourrait éventuellement séduire d'autres entreprises, puisque près d'une vingtaine de sièges sociaux de grandes entreprises est implantée à Rueil-Malmaison.

 

 

Concours technique de la RATP

Pour Arval, cette expérimentation s'inscrit dans un projet plus global de hubs dédiés à l'innovation, à la recherche et au développement. La filiale de BNP Paribas a désigné des hubs en Italie, aux Pays-Bas, en Norvège et en France qui est donc en charge du chantier véhicule autonome électrique. Toutefois, Arval ne mène pas l'expérimentation tout seul puisqu'il a aussi bénéficié du concours technique de la RATP, qui a multiplié les tests de navettes autonomes ces dernières années.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media