Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cloud public : Azure, Google Cloud et AWS ont capté 80% de la croissance en France en 2021

Étude Selon une étude de Markess by Exaegis, Amazon détient 46% du marché français de l'infrastructure et des applications de développement à la demande. Avec Google Cloud et Microsoft, les trois hyperscalers ont capté l'essentiel de la croissance en 2021.
mis à jour le 16 mai 2022 à 21H36
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cloud public : Azure, Google Cloud et AWS ont capté 80% de la croissance en France en 2021
The Amazon Web Services (AWS) office at CityCentre Five, 825 Town and Country Lane, Houston, Texas. © Flickr - Tony Webster

A eux trois, Amazon, Microsoft et Google s'arrogent 71% du marché des infrastructures (IaaS) et des plateformes (PaaS) de cloud public. C'est ce que montre une étude de Markess by Exaegis, un cabinet d’analystes spécialisé sur les marchés français du numérique. Le leader, Amazon Web Services (AWS), est loin devant ses concurrents avec 46% de part de marché en 2021.

En outre, les trois "hyperscalers" ont capté 80% de la croissance du marché l'année dernière, soit 400 millions d'euros de revenus supplémentaires. C'est Microsoft Azure qui a enregistré la croissance la plus forte (+53%), suivi par Google Cloud (+48%) et AWS (36%), qui dépasse tout juste la croissance moyenne du marché (+35%). Microsoft et Google détiennent respectivement 17% et 8% de part de marché en France, dans les infrastructures systèmes et applicatives à la demande.

 

Un marché estimé à 27 milliards d'euros en 2025

"Rarement un marché du numérique n’avait été si concentré", constate Markess. Les autres fournisseurs (OVHcloud, Kyndril, Oracle, Orange Business Services, Scaleway, 3D Outscale…) sont obligés de se concentrer sur "des segments spécifiques (cybersécurité, plateformes applicatives, cloud souverain ou encore gestion de cloud hybride et multicloud)" pour exister face aux trois géants.

AWS, dont l'offre s'adresse aussi bien aux PME qu'aux grands groupes, a annoncé début mai qu'il investirait au moins 25 milliards de dollars dans ses services d'infrastructure cloud dans les 12 prochains mois, afin de capter un maximum de la croissance du marché. Rien qu'en France, Markess prévoit qu'il atteindra 27 milliards d'euros en 2025 (contre 16 milliards aujourd'hui). La croissance du cloud d'infrastructure dans l'Hexagone est estimée à 37% par an. Mais au regard des miettes que laissent les trois principaux acteurs du marché à leurs concurrents européens, la souveraineté est encore loin.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.