Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cruise embauche l'ancien COO de Delta Air Lines en vue de commercialiser ses véhicules autonomes

Vu ailleurs Cruise, pépite appartenant à General Motors qui est spécialisée dans le développement de véhicules autonomes, a embauché Gil West en tant que Chief Operating Officer (COO). L'homme va superviser le déploiement commercial de la solution de Cruise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cruise embauche l'ancien COO de Delta Air Lines en vue de commercialiser ses véhicules autonomes
Cruise embauche l'ancien COO de Delta Air Lines en vue de commercialiser ses véhicules autonomes © Cruise

Cruise, la filiale de General Motors spécialisée dans le développement du véhicule autonome, a annoncé vendredi 8 janvier avoir embauché Gil West, un ancien Chief Operating Officer (COO) de Delta Air Lines. Cette nomination intervient très probablement dans le but de l'aider à déployer et gérer un service commercial de robot taxi.
 


Gestion de la flotte et service client
Gil West a passé près de 12 ans chez Delta Air Lines, selon TechCrunch. L'homme a l'habitude de s'occuper d'opérations d'envergure dotées d'un budget annuel d'environ 16 milliards de dollars. Au sein de Cruise, Gil West sera responsable de toutes les opérations commerciales de l'entreprise, ce qui comprend la gestion d'une flotte d'une centaine de véhicules autonome ainsi que le service client.

Dan Ammann, le CEO a Cruise, a expliqué que les antécédents de Gil West en matières d’expérience client, de performance opérationnelle et de sécurité à grande échelle font de lui "un candidat parfait pour Cruise" alors que l'entreprise débute son chemin pour commercialiser sa technologie de conduite autonome.

Bientôt un service de robot taxi ?
L'entreprise, qui a échoué à lancer un premier service de véhicule à la demande en 2019 contrairement à ses ambitions initiales, n'a toujours pas annoncé de nouvelle date. Toutefois, elle a dévoilé un véhicule autonome baptisé Cruise Origin qui est spécifiquement conçu pour la mobilité partagée. Au début du mois de décembre, Cruise a débuté dans les rues de San Francisco les essais de ses véhicules autonomes sans opérateur de sécurité.

Cruise souhaite déployer progressivement ses véhicules autonomes. Cela commence d'abord par un véhicule circulant dans quelques pâtés de maisons, puis plusieurs véhicules dans différents quartiers avant de couvrir l'ensemble de la ville. L'autorisation de Cruise pour ces essais est limitée à cinq véhicules, qui ne doivent pas dépasser 48 km/h et rouler uniquement par beau temps sur des rues spécifiques de San Francisco.

Cruise a aussi obtenu l'autorisation de transporter des passagers à bord de ses véhicules autonomes en Californie. Mais, pour monétiser ces courses, l'entreprise doit encore obtenir une autre autorisation en prouvant qu'elle mène de tests de ses véhicules autonomes depuis 30 jours. La dernière avant le déploiement commercial ?

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.