Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des véhicules autonomes Cruise circulent désormais sans opérateur de sécurité à San Francisco

Vidéo Cruise commence ses essais de véhicule autonome sans opérateur de sécurité dans les rues de San Francisco. La filiale de General Motors a obtenu l'autorisation de mener ces tests pour cinq véhicules autonomes dans des rues spécifiques de la ville. Toutefois, l'entreprise ne semble pour l'instant pas vouloir transporter de passager.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des véhicules autonomes Cruise circulent désormais sans opérateur de sécurité à San Francisco
Des véhicules autonomes Cruise circulent désormais sans opérateur de sécurité à San Francisco © Cruise

Cruise, la pépite qui appartient désormais à General Motors, déploie des véhicules autonomes sans opérateur de sécurité dans les rues de San Francisco. Cette annonce faite mercredi 9 décembre par la diffusion d'une vidéo intervient quelques semaines après que l'entreprise ait obtenu l'autorisation de mener de tels essais.

Un bouton d'arrêt d'urgence
L'entreprise explique vouloir déployer progressivement ses véhicules autonomes sans opérateur de sécurité. Cela va commencer par un véhicule circulant dans quelques pâtés de maisons, puis plusieurs véhicules dans différents quartiers avant de couvrir l'ensemble de la ville. Toutefois, l'autorisation de Cruise pour ces essais est limitée à cinq véhicules, qui ne doivent pas dépasser 48 km/h et rouler uniquement par beau temps sur des rues spécifiques de San Francisco, précise The Verge.

Dans la vidéo, un employé de la société reste toutefois présent sur le siège passager. L'ensemble des véhicules Cruise sont dotés d'un interrupteur d'urgence accessible pour la personne assise sur ce siège en cas de besoin. Il peut l'utiliser pour arrêter le véhicule, mais il n'a pas accès aux commandes standard de la voiture, ajoute The Verge. L'ensemble des véhicules sont également surveillés à distance.
 


 

Pas de service de robot taxi pour Cruise
Cruise devient l'une des premières entreprises à mener de tels essais dans un environnement urbain complexe. Cela fait plus de cinq ans que ses véhicules autonomes sont testés à San Francisco. Ils ont déjà parcourus plus de 3,2 millions de kilomètres dans cette ville, de jour comme de nuit, sous le soleil et sous la pluie.

Cruise n'autorise pas les particuliers à monter à bord de ses véhicules. L'entreprise, qui a échoué à lancer un premier service de véhicule à la demande en 2019 contrairement à ses ambitions initiales, n'a toujours pas annoncé de nouvelle date. Toutefois, elle a dévoilé un véhicule autonome baptisé Cruise Origin qui est spécifiquement conçu pour la mobilité partagée.

Si une soixantaine d'entreprises ont l'autorisation de l'Etat californien pour mener des tests de conduite autonome, seule une poignée d'entre-elles peuvent le faire sans opérateur de sécurité : Waymo, Nuro, AutoX et Zoox. Waymo semble avoir un peu d'avance sur ses concurrents. La filiale d'Alphabet a commencé à proposer ses premières courses dans des véhicules autonomes sans chauffeur de sécurité à Phoenix dans l'Arizona en octobre 2019.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.