Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[VTC] DiDi Chuxing prend de nouvelles mesures de sécurité

Vu ailleurs Suite au viol et au meurtre d'une femme fin août 2018, l'entreprise de VTC chinoise DiDi Chuxing annonce de nouvelles mesures pour assurer la sécurité des utilisateurs de ses plates-formes. Cela va-t-il suffire pour sortir de la tourmente ?
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[VTC] DiDi Chuxing prend de nouvelles mesures de sécurité
[VTC] DiDi Chuxing prend de nouvelles mesures de sécurité © Didi Chuxing

DiDi Chuxing a annoncé mercredi 5 septembre 2018 débloquer 140 millions de yuans (20,5 millions de dollars) pour améliorer son service client. Cela fait suite au viol et au meurtre d'une passagère de son service de covoiturage Hitch fin août. Cheng Wei, le fondateur de DiDi, est à l'origine de cette annonce, précise Reuters. Il a évoqué cet investissement alors que les autorités du pays débutent l'inspection des sociétés de VTC chinoises afin de comprendre leurs fonctionnement et mesures de sécurité.


Avec cette somme, DiDi Chuxing va notamment se doter d'ici la fin de l'année d'une équipe de 8 000 personnes (contre 5000 aujourd'hui selon TechCrunch) pour s'occuper de son service client, précise Reuters. Mais ce n'est pas la seule mesure prise par le géant chinois du VTC qui est pour la deuxième fois en peu de temps dans la tourmente en raison du meurtre d'une de ses passagères. Une hôtesse de l'air a été assassinée en mai 2018....


Bouton d'urgence et enregistrement sonore

DiDi a annoncé la suspension de son service de covoiturage Hitch pour une durée indéterminée. En parallèle, l'entreprise va renforcer les mesures de sécurité sur ses autres plates-formes ce qui va entraîner leurs fermetures entre 23h et 5h du 8 au 15 septembre 2018, a annoncé DiDi mardi 4 septembre.


Le géant chinois du VTC va améliorer son bouton d'urgence en permettant aux utilisateurs de joindre la police en un seul click et non plus seulement un contact préalablement choisi, détaille CNN. Sur ses services Express et Premier, l'entreprise va tester une nouvelle fonction d'enregistrement sonore pendant les courses, ajoute le site d'informations. Ces enregistrements sont cryptés et stockés suivant un protocole rigoureux de protection des données, assure DiDi.

 

Amélioration de la reconnaissance faciale

L'entreprise ajoute aussi vouloir améliorer son service de reconnaissance faciale rendu obligatoire suite au premier meurtre. Avant de pouvoir prendre le volant, les conducteurs doivent passer un tel test. Mais dans le cas du premier meurtre, le chauffeur l'avait passé avec succès alors même que le compte Hitch était celui de son père...


Ces annonces vont-elles suffire à éteindre l'incendie ? Le chauffeur, qui a reconnu avoir violé et tué sa passagère fin août, avait été signalé la veille par une passagère s'inquiétant de son comportement. Mais DiDi n'a pas lancé d'investigation dans les deux heures suivant ce signalement, selon la nouvelle procédure que l'entreprise a mise en place suite au premier meurtre de mai. Le gonflement de son équipe en charge du service client permettra-t-il à DiDi de respecter ses engagements ?

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media