Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Ford de 2021 n'aura ni volant, ni pédale… et se consommera à la demande

Vidéo Ford accélère ses investissements dans le véhicule autonome. Il va doubler ses équipes dédiées dans la Silicon Valley et à Palo Alto et investit dans quatre start-up.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Ford de 2021 n'aura ni volant, ni pédale… et se consommera à la demande
La Ford de 2021 n'aura ni volant, ni pédale… et se consommera à la demande © Ford

Ford mise plus que jamais sur la voiture autonome. Le constructeur automobile américain annonce plusieurs investissements majeurs dans le domaine et affiche un objectif ambitieux : sortir une berline autonome sans volant ni pédale en 2021.

 

Ford veut la produire à grande échelle mais pas pour la vendre directement aux consommateurs. Il souhaite créer une vaste flotte de voitures sans conducteur destinées au marché de l'autopartage (taxi sans conducteur, navettes à la demande…). On voit bien des services tels qu'Uber ou Lyft devenir les premiers clients de ce Ford nouvelle génération… A moins que le constructeur ne lance lui-même un service de mobilité à la demande, comme le fait son concurrent General Motors avec sa marque Maven.

 

 

Un centre de recherche agrandi à Palo Alto

Il reste du travail avant de voir débarquer cette berline autonome sur nos routes. Ford en est conscient et amplifie ses efforts. Le constructeur va agrandir son centre de recherche à Palo Alto, avec deux nouveaux bâtiments de 14 000 m² qui sortiront de terre mi 2017. Il a l'intention de doubler son équipe dédiée au projet d'ici fin 2017. Le centre de recherche et d'innovation, ouvert en janvier 2015, compte aujourd'hui 130 scientifiques, ingénieurs et chercheurs. Il est l'un des dix campus de recherche du constructeur dans le monde.

 

des investissements dans des start-up

Ford mise aussi sur la collaboration avec les start-up. Il travaille aujourd'hui avec 40 jeunes pousses. Quatre nouvelles s'ajoutent à la liste. A commencer par Velodyne, dans lequel l'américain a investi avec le chinois Baidu. Cette entreprise installée dans la Silicon Valley est spécialiste de la technologie de télédétection par laser (Lidar) qui permet au véhicule autonome de "scanner" son environnement. Ford et Baidu veulent faire baisser le prix des scanners Lidar pour permettre la production de véhicules autonomes à grande échelle.

 

L'américain mise également sur son compatriote Civil Maps, spécialiste de la cartographie 3D, et a acquis la start-up israélienne SAIPS, en pointe dans la vision par ordinateur et le machine learning. Ford peut aussi compter sur les technologies de Nirenberg Neuroscience, qui travaille également sur la vision par ordinateur et la reconnaissance de formes et de visages. De quoi compléter son portefeuille de technologies et son vivier de talents.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media