Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Belge Skipr lève 7 millions d’euros pour développer son application MaaS et débarque en France

Levée de fonds Le fournisseur belge de solutions de mobilité, Skipr, va lancer sa plateforme MaaS (Mobility as a Service) en France et sur d’autres marchés. Son application, qui combine transport en commun, micromobilité, mobilité partagée et véhicule personnel, s'adresse aux employés et indépendants.
mis à jour le 08 juillet 2020 à 08H58
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Belge Skipr lève 7 millions d’euros pour développer son application MaaS et débarque en France
Le Belge Skipr lève 7 millions d’euros pour développer son application MaaS et débarque en France © Skipr

La start-up belge Skipr a annoncé fin juin boucler un tour de table de 7 millions d’euros en série A auprès de Belfius, spécialiste du secteur banque et assurance, qui devient actionnaire de référence, et de Lab Box, start-up studio D’Ieteren Auto, dont elle est issue.

La participation de Belfius s’inscrit dans le cadre d’un accord de partenariat stratégique exclusif afin de permettre à Skipr de lancer un ambitieux plan de et faire de la pépite belge une plateforme MaaS (Mobility as a Service) de référence en Belgique et à l’international, ayant pour objectif d’accompagner ses clients dans la transition vers le futur de la mobilité.

L’offre sera complétée par "d’autres services de mobilité, et des investissements supplémentaires seront réalisés afin d’améliorer en permanence l’expérience de tous les profils d’utilisateurs". Cette levée de fonds permet également à Skipr de nourrir des ambitions internationales. Skipr s’étendra d’abord en France, puis sur d’autres marchés.

Un guichet unique pour les déplacements professionnels
Créée en 2018 par Lab Box, Skipr a mis au point une solution de mobilité tout-en-un pour les employeurs du secteur privé et public, leurs employés et les indépendants. Elle vise à combiner l’ensemble des modes de déplacement quotidiens des actifs en une application mobile et une carte de paiement sécurisée. Ce "guichet unique" permet de planifier, de payer et d’optimiser les déplacements professionnels du quotidien.

La solution propose une application mobile, un tableau de bord web et une carte de paiement qui, ensemble, permettent de planifier, réserver, payer et gérer la mobilité professionnelle. L’application combine les transports privés, publics et partagés. Les utilisateurs peuvent également faire appel à d’autres services de mobilité, tels que le parking ou la voiture de location, grâce à la carte de paiement dédiée. Les gestionnaires de flotte et les travailleurs "économisent également des frais administratifs puisque les différentes preuves d’achat sont regroupées sur une seule et même facture", ajoute le communiqué.

Envisager d'autres moyens de transport que la voiture
La start-up se positionne comme la première solution complète de mobilité flexible, accessible et durable, en combinant transport en commun, micromobilité, mobilité partagée et véhicule personnel. Employés et indépendants peuvent accéder à une large gamme d’options de mobilité alternatives disponibles en Belgique : la SNCB, la STIB, De Lijn, le TEC, Bird, Uber, Poppy, Billy ou encore Dott.

"La crise du Covid-19 est venue accentuer ce besoin auprès de nombreuses entreprises soucieuses du bien-être et de la sécurité de leurs employés", remarque Skipr, qui espère ainsi convaincre davantage d’organisations. "Partout en Europe, les cadres juridiques en matière de mobilité des travailleurs sont en train d’évoluer, analyse Mathieu de Lophem, cofondateur et CEO de Skipr. En Belgique et à l’étranger, les entreprises sont contraintes d’envisager les voyages, les déplacements et le télétravail de façon différente. Le Covid-19, entre autres, a amplifié cette tendance. Afin d’y répondre, nous proposons une solution idéale et permettons aux entreprises et aux travailleurs d’envisager d’autres pistes que la seule voiture de société."

En France, Skipr devra tout de même compter sur Betterway, Search et Swile (ex-Lunchr), qui multiplie les services pour les salariés et les DRH.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media