Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le MIT présente un système qui analyse les ombres pour aider les voitures autonomes à aborder les virages

Une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (Etats-Unis) a annoncé dimanche 27 octobre 2019 avoir développé un système capable de détecter les moindres changements dans la forme des ombres. Un outil qui pourrait, à terme, permettre aux véhicules autonomes de repérer les obstacles… et d’éviter toute collision.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le MIT présente un système qui analyse les ombres pour aider les voitures autonomes à aborder les virages
Le MIT présente un système qui analyse les ombres pour aider les voitures autonomes à aborder les virages © MIT

Des véhicules autonomes circulent déjà sur des trajets précis. Mais ils doivent encore progresser en matière de sécurité avant de prendre leur essor sur routes ouvertes. Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a expliqué dimanche 27 juillet 2019 avoir mené des recherches, financées par le Toyota Research Institute, dans le but de développer un système avec une approche inédite : l'analyse des ombres.

 

QUELQUES FRACTIONS DE SECONDE

L’outil permet de déterminer si un objet mobile arrive à une intersection avec le véhicule. Il analyse les mouvements des ombres, même minimes, pour détecter la présence d’un obstacle – qu’il s’agisse d’un autre véhicule ou d’un piéton, par exemple – et éviter toute collision. Cela se révélerait utile notamment dans les parkings, où les voitures disposent de peu de marge de manœuvre. "Notre méthode donne l’alarme au robot en amont. Le véhicule peut alors ralentir et, au besoin, adapter sa trajectoire, explique Daniela Rus, directrice du Laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT et coauteure de l’étude. L’objectif est de les doter d’une sorte de vision par rayons X."

 

L’étude résultant des recherches sera présentée dans le cadre de la Conférence internationale sur les robots et systèmes intelligents, qui se tiendra à Macao (Chine) entre le 4 et le 8 novembre 2019. Les chercheurs y affirment avoir conduit des essais concluants avec un véhicule dans un parking, mais aussi avec un fauteuil roulant circulant dans des couloirs. "Ce système, directement intégré à la voiture, bat la technologie Lidar [cette dernière ne détecte que les objets visibles, N.D.L.R.] de 0,72 seconde précisément", détaillent-ils. Or on sait à quel point un gain de réactivité, aussi faible soit-il, permet de réduire les accidents. "Cela peut paraître peu, mais quelques fractions de seconde peuvent changer la donne dans le cas de véhicules autonomes rapides", expose l’équipe.

 

Le dispositif, qui repose sur des caméras, sera davantage éprouvé avant d’être éventuellement déployé. Les chercheurs l’ont, pour l’heure, seulement testé dans des environnements fermés – où les vitesses de circulations sont moindres et les conditions d’éclairage plutôt favorables. Le système de superposition d’images "ShadowCam" va être aiguisé. S’il doit encore gagner en précision pour mieux distinguer les ombres qui bougent de celles qui sont statiques, il pourrait rapidement être perçu par les constructeurs comme une solution économique du fait qu’il utilise des technologies préexistantes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale