Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les nouveaux PC débarquent : connectés en 4G et avec plus de 20 heures de batterie grâce à un processeur de smartphone

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Microsoft veut dépoussiérer le PC. Comment ? En lui insufflant la botte secrète des smartphones : leur connectivité cellulaire. Pour ce faire, l'éditeur de Windows a fait appel à Qualcomm, la star des processeurs mobiles. Effet secondaire et non des moindres : une autonomie sur batterie doublée par rapport aux processeurs d'Intel et d'AMD. Les premiers PC conçus sur cette plate-forme, fabriqués par Asus et HP, arriveront sur le marché d'ici quelques mois. L'aube d'une révolution ?

Les nouveaux PC débarquent : connectés en 4G et avec plus de 20 heures de batterie grâce à un processeur de smartphone
Les nouveaux PC débarquent : connectés en 4G et avec plus de 20 heures de batterie grâce à un processeur de smartphone © Julien Bergounhoux

Qualcomm a donné des nouvelles de sa stratégie pour pénétrer le marché PC à l'occasion de son Snapdragon Tech Summit, organisé du 5 au 7 décembre 2017 à Hawaï. Elle s'articule autour d'une initiative de Microsoft pour créer des ordinateurs dit "Always Connected", c'est-à-dire qui disposent d'une connexion cellulaire (4G+). L’idée d’un PC "toujours connecté" n’est pas nouvelle – Qualcomm et Microsoft l’avaient annoncé lors d’un évènement WinHEC tout juste un an auparavant – mais les choses se concrétisent enfin avec les premières annonces produits.

 

Des dirigeants d’Asus et de HP sont montés sur scène l'un après l'autre pour dévoiler leurs premiers PCs conçus autour du Snapdragon 835. Il s’agit de l’Asus NovaGo et du HP Envy x2. L’accent a été mis sur la durée de vie de la batterie, la capacité de ces appareils à s’allumer instantanément, et surtout sur leur connectivité cellulaire grâce à une eSIM (carte SIM intégrée par défaut à l’appareil qui ne change pas en fonction de l’opérateur) compatible 4G+ (Gigabit LTE).

 

Deux fois plus d'autonomie qu'un ultrabook

Il faut noter que cette initiative de Microsoft n’est pas exclusive à Qualcomm (Intel y travaille aussi), mais la star en est indubitablement la plate-forme mobile Snapdragon, qui domine éhontément l’écosystème Android sur le marché des smartphones. Qualcomm dispose par ailleurs d'un avantage crucial sur son concurrent : la consommation énergétique. Ses ordinateurs tiennent deux fois plus longtemps en moyenne que ceux utilisant des processeurs x86, et cinq fois plus longtemps en veille.

 

Une première sortie avant la fin du mois, à partir de 599 dollars

L'Asus NovaGo sera le premier sur le marché, avec une sortie "en quantité limitée" avant la fin d'année. Il est équipé d'un écran Full HD de 13,3 pouces et son prix débute à 599 dollars pour une version équipée de 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. La version plus puissante, qui dispose de 8 Go de RAM et 256 Go de stockage, coûtera 799 dollars. Asus met en avant une autonomie de 22 heures pour de la lecture continue de vidéos et de 30 jours en veille. Le HP Envy x2 sortira de son côté au printemps 2018. Il s'agit d'un hybride dont l'écran peut être détaché du clavier. Son prix n'a pas été révélé, mais on sait qu'il fait 6,9 millimètres d'épaisseur et pèse 1,13 kg. HP parle d’une autonomie "supérieure à 20 heures".

 

 

Disponibilité en France avec Orange

Lenovo est le troisième constructeur PC à s’être lancé dans l’aventure Snapdragon, mais il n’était pas présent à l’évènement. Son annonce sur le sujet aura lieu le 9 janvier 2018, lors du CES de Las Vegas. Ces ordinateurs seront livrés avec Windows 10 S, une version de l'OS limitée aux applications du Windows Store. Il sera néanmoins possible de passer à la version "Pro" de Windows 10 sans frais dans un premier temps (puis moyennant finance). Ces appareils seront disponibles dans sept marchés, dont la France, mais il faut noter que pour le moment seul Orange est partenaire de cette initiative parmi les opérateurs télécom tricolores. A noter également qu'à l'heure actuelle, ces ordinateurs ne permettent pas de téléphoner ou d'envoyer de SMS. Leur connexion se limite à la partie "données".

 

Apporter aux ordinateurs l'atout maître des smartphones

Microsoft espère donner un nouvel élan au marché déclinant du PC en apportant aux PCs ces capacités empruntées aux smartphones. Preuve de l’importance de ce partenariat, Terry Myerson, vice-président en charge de Windows chez Microsoft, est monté sur scène pour fournir son retour d’expérience personnel sur ces nouveaux appareils. Si l’ordinateur ne retrouvera probablement jamais sa place de plate-forme informatique la plus utilisée au monde, il y a de bonnes chances que cette nouvelle génération fasse du tort aux tablettes qui s'adressent aux professionnels et aux "prosumers", comme l’iPad Pro.

 

 

AMD va intégrer les modems de Qualcomm à ses puces Ryzen

De plus, en intégrant des capacités cellulaires à des ordinateurs plus puissants, Microsoft pourrait s’assurer un avantage décisif face aux Macbook d’Apple, que la firme à la pomme à tendance à négliger. AMD est d’ailleurs intervenu sur scène lors de ce Tech Summit pour annoncer un partenariat industriel qui vise à intégrer les modems de Qualcomm à ses nouveaux processeurs Ryzen. De quoi faire face aux efforts d’Intel en la matière, voire les devancer.

 

 

Le flou règne encore concernant la puissance de calcul

Mais AMD et Qualcomm ne sont-ils pas désormais concurrents sur le marché du PC ? Pas forcément. Car si l'offre de Qualcomm est prometteuse sur le papier, des questions demeurent et notamment en matière de puissance de calcul. Nous avons pu manipuler le NovaGo et l’Envy x2 et l’expérience était plaisante sur les deux appareils. Ils ont du répondant et il est impossible de les distinguer à première vue d’ordinateurs équipés de processeurs x86 (Intel et AMD) pour des usages comme la prise de note ou la navigation sur Internet. Difficile cependant de bien prendre la mesure des capacités et limites d’un appareil en quelques minutes… L'étendue de la compabilité avec les applications traditionnelles Win32 reste également à déterminer.

 

Détails des premiers PC sous Snapdragon 835... en même temps que l'annonce du 845

On ne peut également s’empêcher d’être déçu par le fait que ces ordinateurs sont tous deux équipés d’un processeur Snapdragon 835 alors que Qualcomm a dévoilé son successeur, le 845, lors de la même keynote. On n’en sait certes pas encore beaucoup sur cette nouvelle puce, si ce n’est qu’elle sera (comme d’habitude) gravée par Samsung Foundry. En réponse à une question de L’Usine Digitale sur ce décalage dans les générations de puces, Qualcomm et Microsoft ont expliqué avoir voulu s’appliquer à produire une version 1.0 qualitative avant de "monter en puissance". Soit. La première impression sera en effet déterminante pour cette nouvelle catégorie de produit.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Leyri

09/12/2017 13h00 - Leyri

A mon avis il serait plus intelligent de permettre à un smartphone de se connecter sur un écran externe et un vrai clavier et de l'utiliser comme un ordinateur Mais nous n'aurions qu'un appareil à acheter au lieu de 2 !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale