Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lyft et Motional choisissent la Hyundai Ioniq 5 pour leur service de robot taxi

Une version autonome de la Ioniq 5 de Hyundai va voir le jour. Mais elle ne sera pas commercialisée auprès du grand public puisque cette version est destinée au service de robot taxi que souhaitent déployer Lyft et Motional. Les partenaires veulent mettre en place des services de robot taxi dans plusieurs villes américaine dès 2023.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lyft et Motional choisissent la Hyundai Ioniq 5 pour leur service de robot taxi
Lyft et Motional choisissent la Hyundai Ioniq 5 pour leur service de robot taxi © Hyundai

Assez logiquement, le choix de Lyft et Motional se porte sur un véhicule Hyundai pour déployer à grande échelle leur service de robot taxi. Les deux partenaires ont annoncé vouloir équiper la Ioniq 5 de la plateforme de conduite autonome développée par Motional (coentreprise d'Aptiv et Hyundai). Ce véhicule électrique, dévoilé en février, devrait être commercialisé auprès du grand public plus tard dans l'année.

Des services de robot taxi en 2023
Lyft et Motional ont dévoilé leurs ambitions en fin d'année dernière. Leur but est de déployer des véhicules autonomes dans plusieurs villes américaines à partir de 2023, et ce afin de mettre en place un service de robot taxi géré par Lyft. Dans ce cadre, et contrairement à la version de la voiture commercialisée auprès du grand public, la Ioniq 5 sera équipée des logiciels et capteurs nécessaires pour en faire un véhicule autonome de niveau 4 SAE. Motional n'a toutefois pas encore dévoilé de photos de cette version autonome de la Ioniq 5.

L'avantage de choisir cette voiture est qu'elle pourra être équipée de série de la plateforme de conduite autonome de Motional et produite si besoin à grande échelle, tout en répondant aux normes de l'industrie automobile. Lidar, radars, caméras permettront au véhicule d'avoir une vision à 360° et de percevoir son environnement jusqu'à 300 mètres autour de lui. Cette version autonome sera-t-elle toujours dotée de pédales et d'un volant ? Cela n'est pas encore précisé. Le nombre de voitures que les partenaires entendent déployer à plus ou moins long terme non plus.

Ils précisent seulement que de nombreux tests doivent encore réalisés, que ce soit lors de simulations ou en conditions réelles, pour s'assurer du bon fonctionnement du véhicule. Motional mène actuellement des tests sur les routes de Las Vegas, ville au sein de laquelle Lyft et Aptiv ont proposé de premières courses en taxi autonome en janvier 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.