Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nvidia serait en discussion avancée pour racheter ARM à SoftBank

Vu ailleurs Nvidia serait en discussion avancée avec SoftBank pour s'emparer d'ARM. L'entreprise américaine spécialiste des processeurs graphiques serait, pour l'instant, le seul prétendant sérieux à l'acquisition du champion britannique à l'origine de l'architecture ARM.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nvidia serait en discussion avancée pour racheter ARM à SoftBank
Nvidia serait en discussion avancée pour racheter ARM à SoftBank © ARM (YouTube)

Nvidia serait en discussion avec SoftBank pour racheter le concepteur de micro-architecture ARM. L'information, diffusée par Bloomberg vendredi 31 juillet 2020, fait suite à des rumeurs circulant dans la presse depuis plusieurs semaines sur le souhait de SoftBank de se séparer d'ARM ou de laisser l'entité réaliser une introduction en bourse (IPO). Le conglomérat japonais a en effet besoin de liquidités suite à plusieurs investissements malheureux.

Besoin de garantis pour les clients d'ARM
Nvidia et SoftBank souhaiteraient parvenir à un accord dans les semaines à venir, croit savoir Bloomberg. Nvidia, entreprise elle-même cliente d'ARM, serait le seul prétendant sérieux pour une telle acquisition. Mais les négociations sont encore loin d'aboutir et pourraient échouer. SoftBank pourrait aussi entériner le choix d'une entrée en bourse d'ARM.

Une telle acquisition serait scrutée de très près par les autorités de la concurrence. Les nombreux clients d'ARM, dont une partie sont des concurrents de Nvidia, pourraient réclamer des assurances leur garantissant la continuité de l'accès à l'architecture ARM dans les mêmes conditions qu'auparavant. A commencer par Apple, Qualcomm, Samsung ou encore Huawei, qui utilisent tous cette technologie. Ce sont ce genre de préoccupations qui ont conduit SoftBank à s'emparer d'ARM la dernière fois que la société était en vente, ajoute Bloomberg.

Si le deal devait se faire, ARM, à l'origine une entreprise britannique, passerait donc de Japonais à Américain. Un recentrage des puissances technologiques allant directement à l'encontre de la volonté de renforcement de la souveraineté dont font fréquemment état les politiciens européens.

Vers la plus grosse acquisition dans les semi-conducteurs ?
SoftBank s'est emparé d'ARM en 2016 pour 32 milliards de dollars. La valeur d'ARM n'a fait que croître au fur et à mesure que l'entreprise a su imposer son architecture dans les véhicules intelligents, les data centers et les équipements réseaux, explique Bloomberg. La société pourrait être valorisée à 44 milliards de dollars en cas d'introduction en bourse l'année prochaine. Une valorisation qui pourrait s'envoler à 68 milliards de dollars d'ici 2025, selon le New Street Research LLP.

Si Nvidia parvenait à un accord avec le conglomérat japonais, cela pourrait être l'acquisition la plus importante jamais faite dans l'industrie des semi-conducteurs, ajoute Bloomberg. Un secteur qui s'est consolidé ces dernières années alors que les sociétés cherchent à se diversifier et à croître. Une telle acquisition propulserait encore plus Nvidia sur le devant de la scène.

Le concepteur de puces s'est fait une place de choix dans le domaine des processeurs graphiques pour les jeux vidéo, mais connaît une croissance sans précédent depuis l'avènement du deep learning et la renaissance des applications d'intelligence artificielle, pour lesquelles ses processeurs sont particulièrement adaptés. Il défit ce faisant Intel sur le marché du calcul haute performance et des data centers en général, mais aussi des objets connectés et du véhicule autonome.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media