Ocado investit 10 millions de livres sterling dans Oxbotica pour automatiser toute la chaîne logistique, de l'entrepôt à la livraison

Ocado injecte 10 millions de livres sterling dans la start-up britannique Oxbotica, spécialiste de la conduite autonome. Il compte par ce biais automatiser les systèmes de conduite de tous ses véhicules, à la fois au sein de ses centres logistiques, mais aussi à terme pour la livraison du dernier kilomètre.

Partager
Ocado investit 10 millions de livres sterling dans Oxbotica pour automatiser toute la chaîne logistique, de l'entrepôt à la livraison

L'entreprise britannique Ocado a investi 10 millions de livres sterling (13,8 millions de dollars) dans Oxbotica, une start-up elle aussi britannique qui développe des systèmes de conduite autonome, d'après un communiqué datant du 16 avril.

Cet investissement vient se greffer au récent tour de table d'Oxbotica, qui a été dirigé par BP ventures et a réuni des investisseurs venus des États-Unis, de Chine et d’Australie, parmi lesquels Tencent, Halma ou encore IP Group et Venture Science. Il porte le montant total de la levée de fond à plus 60 millions de dollars. Il est prévu qu’Ocado prenne un siège au conseil d'administration d'Oxbotica.

Ocado veut automatiser toute la chaîne logistique, jusqu'à la livraison
La collaboration entre Ocado et Oxbotica vise à développer des systèmes de conduite autonome alimentés pour l'ensemble des véhicules de la plateforme Ocado. Les partenaires vont se focaliser sur les véhicules qui opèrent à l'intérieur des entrepôts (et des cours qui les entourent) dans un premier temps, mais ils comptent aussi en équiper à terme les véhicules assurant la livraison du dernier kilomètre.

Ocado est à la base un e-commerçant, mais il se développe aujourd'hui principalement par la vente de sa technologie d'automatisation des centres logistiques. Une stratégie qui lui vaut d'ailleurs une brouille judiciaire avec AutoStore, qui l'accuse d'une violation de brevets. Cette alliance avec Oxbotica a donc pour objectif de renforcer sa position en tant que fournisseur technologique.

Oxbotica aura accès aux données d'Ocado pour accélérer sa R&D
L'accord prévoit aussi qu’Ocado mette certaines données Lidar, Radar et vidéo à disposition d’Oxbotica. Ces dispositifs de détection équiperont certaines camionnettes de livraisons et véhicules de stockage d’Ocado afin qu’Oxbotica expérimente et teste ses technologies. Les informations recueillies permettront à Ocado d’étudier les possibilités d’utilisation de ses technologies et de partenariat sur le long terme.

La collaboration entre les deux sociétés avait déjà eu un précédent en 2017, à l’occasion d’un essai de deux semaines. Ocado avait à l’époque utilisé un premier prototype de véhicule autonome de livraison à Greenwich, à Londres. "Depuis cet essai initial, Oxbotica a fait d'importants progrès dans le développement de sa plateforme", ce qui a mené au nouveau financement d’Ocado, précise le communiqué.

SELENIUM ET CAESIUM, les deux logiciels d'Oxbotica
Oxbotica propose deux logiciels. Selenium est une suite logicielle embarquée agnostique munie d’une interface "drive-by-wire" et faite pour fonctionner avec une puissance de calcul modérée. Il permet d’apporter une autonomie complète aux véhicules. Caesium est un système de gestion de flotte basé sur le cloud. Il se lie à Selenium pour permettre aux véhicules de fonctionner comme une flotte coordonnée. Caesium permet d'augmenter l'intelligence de la flotte grâce à ses fonctions de contrôle, d'audit, de gestion des données et de surveillance des véhicules.

Ocado monte une nouvelle équipe pour travailler avec oxbotica
Le communiqué mentionne également la création par Ocado d’équipes d'ingénieurs au sein de sa division Advanced Technology existante qui plancheront sur les cas d’utilisation des logiciels Oxbotica. La division Advanced Technology est indépendante de l'équipe d'ingénieurs qui développe le logiciel et l'automatisation de base de la plateforme Ocado.

"Le travail de développement initial se concentrera sur les opérations britanniques, et s'étendra ensuite aux marchés internationaux où les partenaires d'Ocado opèrent" explique le communiqué. Selon TechCrunch, la logistique représente aujourd'hui environ 10 % du coût total d'une opération de livraison de produits alimentaires. L'idée d'investir massivement dans des technologies autonomes, encore peu testées et très coûteuses, est donc un enjeu économique de long terme.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS