Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourquoi Intel s'offre les drones de l’allemand Ascending Technologies

Avec le rachat d’Ascending Technologies, Intel réalise sa deuxième acquisition dans les drones civils et professionnels. Un effort qui traduit les ambitions du numéro un mondial des semi-conducteurs dans l’Internet des objets.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pourquoi Intel s'offre les drones de l’allemand Ascending Technologies
Pourquoi Intel s'offre les drones de l’allemand Ascending Technologies

Encore une acquisition d’Intel dans les drones civils et professionnels. Le numéro un mondial des semi-conducteurs a conclu un accord pour le rachat d’Ascending Technologies, une société allemande de 75 personnes spécialisée dans les logiciels de pilotage automatique de drones. Le montant de la transaction n’est pas dévoilé.

 

Le chinois Yuneec, l'autre acquisition d'Intel dans les drones

Le géant américain des puces électroniques a profité de l’ouverture du Consumer Electronics Show, le 5 janvier 2015, à Las Vegas, pour annoncer cette acquisition, sa deuxième dans les drones après le rachat en août 2015 du chinois Yuneec International pour 60 millions de dollars.

 

Intel travaille déjà avec Ascending Technologies sur la construction de solutions de navigation autonomes plus sûres, qui évitent les collisions et les obstacles, en combinant son système de vision 3D RealSense avec les algorithmes de navigation de la pépite allemande. En procédant à son acquisition, le groupe de Santa Clara veut profiter du développement des drones dans des applications comme l’inspection des infrastructures, la surveillance des sites sensibles, la livraison de colis ou encore l’intervention sur des zones à risques.

 

Diversification au delà des PC

D’autres grands acteurs de semi-conducteurs comme Qualcomm ou Nvidia se sont aussi positionnés sur ce marché porteur pour des puces électroniques, comme les capteurs, les processeurs de traitement d’image ou les composants de communication sans fil. Les manouvres d’Intel dans ce domaine s’inscrivent dans une stratégie globale de diversification au-delà des PC, un marché en déclin qui constitue aujourd’hui l’essentiel de ses revenus.

 

Le groupe, dirigé par Brian Krzanich, qui a raté le marché des mobiles, place de grands espoirs dans l’Internet des objets. Et pour se faire une place dans le secteur, il n’a pas hésité à mener plusieurs acquisitions dans les objets connectés, comme Basis (bracelets et autres produits portables) en mars 2013, Vuzix (écrans connectés) en janvier 2015 ou encore Recon International (lunettes connectées) en juin 2015.

 

L'Internet des objets, une activité en forte progression et bénéficiaire chez Intel

L’effort semble porter ses fruits, puisque l’Internet des objets représente déjà pour Intel un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de dollars sur les neuf premiers mois de 2015, en progression de 8%, et cette activité est bien bénéficiaire avec un résultat d’exploitation positif de 383 millions d’euros sur la même période.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale