Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quand le numérique s'envoie en l'air [3] : Des constellations de satellites à foison

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les ballons et les drones des Gafa n’ont pas totalement éclipsé l'une des premières technologies qui a servi à apporter aux régions isolées les moyens de communiquer : le satellite. Google, Facebook, Space X, Virgin Galactic, Airbus, SES… ou le pure player OneWeb peaufinent des constellations de micro-satellites en orbite basse pour les couvrir.

Quand le numérique s'envoie en l'air [3] : Des constellations de satellites à foison
Un satellite One Web. © C3 Creative Code and Content

Les télécoms n’ont pas attendu les ailes solaires ou les ballons des Gafa pour conquérir le ciel. Les satellites sont l'un des piliers historiques de la connexion des territoires isolés. Sans surprise, les géants du numérique s’invitent aussi sur ce terrain avec la ferme intention d’accélérer le mouvement. Et pour cela, ils ne comptent pas lancer de volumineux satellites classiques, ne pouvant monter qu'à trois ou quatre par fusée mais à des constellations de micro-satellites à placer sur des orbites basses (moins de 2000 km d’altitude).

 

Facebook et Eutelsat 

Facebook travaille en collaboration avec Eutelsat pour déployer un service internet haut débit en Afrique subsaharienne par ce biais dès le second semestre 2016. Space X, le Gafa de l’aéronautique, et son patron Elon Musk, envisage son propre internet satellitaire. Tous ont été précédés par l’entrepreneur Greg Wyler qui travaille sur la connectivité des régions isolées depuis près de dix ans. O3B, son premier projet (financé entre autres par Google), vient d’être absorbé par un autre de ses investisseurs de la première heure, SES. Il a déjà lancé 12 micro-satellites.

 

900 MICRO-SATELLITES

Après avoir tenté sans succès un rapprochement avec le patron de Space X, Greg Wyler a ensuite démarré One Web avec le soutien de Qualcomm et du Virgin Galactic de Richard Branson. En collaboration avec Airbus, il envisage d'envoyer pas moins de 900 micro-satellites de moins de 150 kg à 1200 km d’altitude ! Google, de son côté prépare sa propre constellation. Mais point de télécoms au programme. Son entité Terra Bella, née du rachat en 2014 de l'entreprise Skybox Imaging, doit lancer une douzaine de satellites pour photographier la Terre en couleur et en haute résolution.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale