Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Si vous gagnez plus de 55 000 euros par an, vous êtes au-dessus de la moyenne des cadres

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L'Apec publie son étude annuelle sur l'évolution de la rémunération des cadres. En 2015, le salaire brut moyen des cadres était de 55 000 euros. Pour obtenir une augmentation, il valait mieux avoir une mobilité choisie, qu'elle soit interne ou externe

Si vous gagnez plus de 55 000 euros par an, vous êtes au-dessus de la moyenne des cadres
Si vous gagnez plus de 55 000 euros par an, vous êtes au-dessus de la moyenne des cadres

L’association pour l’emploi des cadres (Apec) s’est intéressé aux salaires de cette partie de la population active, et notamment à l’effet de la mobilité sur les augmentations. C’est un paradoxe bien connu : la fidélité ne paie pas (en moyenne). En effet, les cadres qui ont eu le moins de chance d’être augmenté en 2015 sont ceux qui sont restés fidèles à leur entreprise. A l’inverse ceux qui ont obtenu de gagner plus ont souvent obtenu une mobilité interne ou externe.

 

LE MATCH TÉLÉCOMS VS INFORMATIQUE

Le salaire annuel brut moyen (fixe et part variable) des cadres en poste dans le secteur privé s’établissait à 55 000 euros en 2015. Le montant effectivement perçu dépend de plusieurs variables parmi lesquelles figurent la taille de l’entreprise, l’âge du cadre et donc son expérience mais aussi le sexe de la personne, un homme gagnant toujours plus que les femmes de façon injustifiable (respectivement 50 000 et 44 500 euros).

 

Derrière ces niveaux d’ensemble, l’étude calcule secteur par secteur les salaires médian et moyen. Ainsi, pour les activités informatiques, le médian s’établit à 50 133 euros et le moyen à 45 000, tandis que dans le secteur des télécommunications ils s’établissent à 59 538 et 53 000 euros. Risquons une hypothèse à cette différence de salaire : les activités informatiques sont davantage composées de structures employant de nombreux jeunes diplômés qui quittent cet univers dès qu’ils ont une première expérience qu’ils parviennent à monnayer sur le marché. A l’inverse, le secteur des télécommunications est davantage connu pour offrir des carrières au long cours à ses salariés.

 

PRIME À LA MOBILITÉ

Tous secteurs confondus, seulement 31% des cadres qui n’ont pas eu de mobilité ont reçu une augmentation individuelle. Cette proportion est stable pour la troisième année consécutive. Parmi les cadres de la fonction informatique qui n’ont pas eu de mobilité, 39% ont été augmentés 54% ont eu un revenu stable et 7% l’ont vu diminuer.

 

L’étude de l’Apec montre que 52% des cadres ayant obtenu une mobilité interne ont été augmentés. C’est quasiment la même proportion pour les mobilités externes (51%). A ceci près que la situation est très contrastée selon que la personne a connu une période de chômage (34% obtiennent une rémunération supérieure) ou non (dans ce cas, 64% voient leur rémunération croître).    

 

Dans la dynamique actuelle autour de la transformation digitale, la recherche des bons profils explique une partie des résultats que l’on observe dans d’autres études. Par rapport à d’autres fonctions de l’entreprise ou à d’autres secteur, les métiers liés à la transformation digitale ont de plus nombreuses possibilités de mobilité. Résultat : il est possible de changer de poste au sein de son entreprise ou de changer d’employeur pour obtenir une rémunération supérieure. La bonne vieille loi de l’offre et de la demande se vérifie sur le marché des compétences rares.

La Rémunération Des Cadres- Edition 2016

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale