Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sony attendrait l'annonce du prix de la Xbox Series X de Microsoft pour fixer celui de la PlayStation 5

Vu ailleurs Sony n’a toujours pas arrêté le prix de la future PlayStation 5. En cause : son coût de fabrication, qui serait aux alentours de 450 dollars. Une augmentation conséquente par rapport à la PS4. Pour éviter un faux pas, le fabricant japonais pourrait attendre que Microsoft dévoile le tarif de la Xbox Series X.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sony attendrait l'annonce du prix de la Xbox Series X de Microsoft pour fixer celui de la PlayStation 5
Sony attendrait l'annonce du prix de la Xbox Series X de Microsoft pour fixer celui de la PlayStation 5 © Sony

La prochaine génération de consoles de jeu vidéo, qui arrivera sur le marché cette année, pourrait faire mal au portefeuille des joueurs. Selon nos confrères de Bloomberg, qui ont pu interroger des sources proches de la conception de la console, Sony rencontre notamment des difficultés concernant le prix de la PlayStation 5, dont les coûts de production s'élèveraient à 450 dollars l’unité.

 

La forte demande en DRAM et NAND n'arrange rien

Un tarif trop élevé à son goût, imputable aux technologies de pointe qu'elle embarque. Les deux composants les plus problématiques sont la DRAM (mémoire vive) et la mémoire flash de type NAND (stockage). Ils sont aussi utilisés par les smartphones de dernière génération, et donc très demandés. Bloomberg rapporte que Sony a annulé la sortie d'un appareil photo, prévue cette année, à cause de cette pénurie.

 

Le prix de la Xbox Series X sera déterminant

Cette situation provoque un désarroi au sein du constructeur. En interne, Sony arrête habituellement le prix de ses consoles en février, avant le début de la production au printemps. Mais il aurait apparemment décidé d'attendre... notamment pour connaître le tarif de la concurrence. Le prix de la Xbox Series X de Microsoft sera officiellement dévoilé début juin, à la veille du salon E3. Elle souffre du même problème que la PS5, car elle utilise des composants et une architecture globalement similaire. Daniel Ahmad, analyste chez Niko Partners, estime que son coût de revient sera au moins de 460 dollars. Mais Microsoft pourrait choisir de la vendre à perte.

 

Les prochaines consoles coûteront plus cher

Les choix technologiques de Sony vont se traduire dans les faits par une hausse de prix conséquente par rapport à la PlayStation 4. A sa sortie en 2013, cette dernière était commercialisée à 399 dollars, pour un coût de fabrication estimé à 381 dollars par IHS Market. Pour garder une marge similaire, la PS5 serait vendue 470 dollars au bas mot. Or la Xbox One, vendue 499 dollars lors de son lancement, avait beaucoup souffert de ce prix, jugé trop élevé.

 

"Les consommateurs attendent un prix tournant autour de celui de la PS4 lors de sa mise sur le marché. Choisir un tarif supérieur constituerait une grande prise de risque pour Sony", a souligné auprès de Bloomberg Damian Thong, analyste chez Macquarie Capital. Un casse-tête pour le Japonais. Les marges sur les ventes de consoles sont généralement très faibles, les bénéfices provenant surtout des ventes de jeux et des services. Elles sont même souvent vendues à perte au départ, en comptant les frais logistiques.

 

Produire moins d'unités pour contrôler les coûts

Le PlayStation VR 2 est dans les tuyaux

 

Sony a été l'un des acteurs majeurs de la réalité virtuelle au cours des quatre dernières années. Son casque PlayStation VR, qui fonctionne en se connectant à la PlayStation 4, a récemment dépassé les 5 millions d'unités vendues. Le PSVR sera compatible avec la PlayStation 5, et Sony avait déjà annoncé qu'un successeur ne lui serait pas annoncé à la sortie de cette nouvelle console. Bloomberg rapporte néanmoins que le prochain casque est bien en cours de développement, et confirme que sa sortie se fera dans un second temps, sans plus de précisions.

C'est l'une des solutions envisagées par Sony, en particulier si c'est aussi la voie que choisit Microsoft. Certains cadres dirigeants préfèreraient cependant générer des profits rapidement sur chaque unité vendue, comme pour la PlayStation 4. Lors de la présentation des résultats de Sony, son directeur financier, Hiroki Totoki, a estimé que l’entreprise doit "garder la facture de composants sous contrôle et faire très attention au nombre initial d’unités à produire". Ce dernier point est aussi très important. Sony pourrait volontairement limiter la production de consoles en fonction du volume de composants disponibles pour ne pas faire exploser les prix.

 

Quelle que soit la décision finale, elle aura un impact fort sur le lancement de sa console et son succès commercial. La PS4 a dominé la génération actuelle de console grâce entre autres à son avantage tarifaire sur la Xbox One. Mais lors de la génération précédente, c'est la PlayStation 3, vendue à partir de 499 dollars, qui avait connu un démarrage difficile face à la Xbox 360, proposée à partir de 299 dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media