Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Transdev cède Isilines et Eurolines à Flixbus

L’opérateur français Transdev a annoncé lundi 4 mars 2019 céder ses compagnies de car longue distance Isilines et Eurolines à son concurrent allemand Flixbus. Cette volonté du transporteur de se recentrer sur ses activités B to B entérine la concentration du secteur.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Transdev cède Isilines et Eurolines à Flixbus
L'opérateur de transports allemand Flixbus rachète Isilines et Eurolines, les compagnies de son concurrent français Transdev. © FlixBus

Le Français Transdev a annoncé lundi 4 mars 2019 être entré en négociations exclusives avec son concurrent allemand Flixbus en vue de la reprise de ses compagnies de car longue distance Isilines (présente sur le marché français) et Eurolines (présente à l’international au Benelux, en Espagne, au Portugal et en République tchèque). Aucun détail financier de la cession n’est connu à cette heure.

 

VERS UNE CONCENTRATION DU MARCHé

Transdev décide ainsi de recentrer ses activités sur le transport pour le compte d’entreprises (B to B) et de collectivités locales (B to G). Signe que le marché du car longue distance ne dégage pas encore assez de profits pour assurer la rentabilité de cette activité. L’opérateur a transporté 2,5 millions de personnes sur l’année 2018, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2017. Il reste néanmoins très en retard face à son principal concurrent, Flixbus, qui a vu défiler quelque 7,3 millions de passagers l’année dernière.

 

"Cette acquisition renforcerait notre position de leader du marché en France tout en nous permettant, par l’ajout des réseaux routiers d’Eurolines et d’Isilines, d’accroître davantage notre réseau européen", a réagi par voie de communiqué Jochen Engert, fondateur et directeur général de FlixBus. Le secteur ne comptera à l’avenir plus que deux acteurs majeurs en France : Flixbus et Ouibus, qui a été racheté par BlaBlaCar à la SNCF en novembre 2018 et qui devrait prochainement être renommé BlaBlaBus. D’autres compagnies de taille plus modeste se sont implantées à l’échelle régionale depuis la libéralisation de ces liaisons à l’été 2015 par Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale