Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Transport : La start-up britannique Beacon lève 15 millions de dollars et séduit Jeff Bezos

Levée de fonds Beacon, start-up britannique fondée par d’anciens cadres d’Uber, annonce une levée de fonds de 15 millions de dollars pour poursuivre le développement de sa plateforme dédiée à l’optimisation du transport de marchandises. Le patron d’Amazon fait partie des investisseurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Transport : La start-up britannique Beacon lève 15 millions de dollars et séduit Jeff Bezos
Transport : La start-up britannique Beacon lève 15 millions de dollars et séduit Jeff Bezos © Beacon

La start-up londonienne Beacon a annoncé ce lundi 1er juin avoir bouclé un tour de table de 15 millions de dollars en Série A. Parmi les contributeurs, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, aux côtés des investisseurs historiques Travis Kalanick, fondateur d’Uber, Eric Schmidt, qui a dirigé Google de 2001 à 2011, et du fonds de capital-risque 8VC. Joe Lonsdale, cofondateur de Palantir, fait également partie des premiers soutiens de la jeune pousse britannique.

Cette levée de fonds valorise l’entreprise, qui avait déjà levé 20 millions de dollars en janvier dernier à près de 60 millions de dollars. Elle doit servir à recruter de nouveaux collaborateurs et à déployer la solution sur de nouveaux marchés, selon le communiqué. Les pays visés ne sont pas précisés.

Un secteur fragmenté et peu digitalisé

Créée en 2018 par Fraser Robinson et Dmitri Izmailov, deux anciens cadres d’Uber, Beacon a mis au point une solution dédiée à la logistique. Partant du constat que le secteur, peu digitalisé, repose sur un grand volume de données fragmentées, elle vise à optimiser les itinéraires de fret en fonction de la valeur des marchandises. Le logiciel repose sur les données de suivi de transport des marchandises combinées aux coûts d'expédition en temps réel. Il peut gérer des données provenant du fret maritime, aérien et routier dans le monde entier.

Basé sur des techniques d’intelligence artificielle, il propose à ses utilisateurs, à savoir les entreprises importatrices, les itinéraires les plus économiques à prendre. La solution propose également des fonctionnalités destinée à faciliter la trésorerie des sociétés opérant le transport de marchandises. Alors que bon nombre d’entreprises ont vu leurs activités ralentir du fait de la pandémie de Covid-19 et que la reprise économique est vitale, Beacon espère profiter de ce contexte pour séduire davantage de clients. "Avec la numérisation qui s'accélère à l'échelle mondiale grâce à COVID-19, nous pensons que l'avenir du fret traditionnel est plus précaire que jamais", analyse Fraser Robinson.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media