Volocopter lève 37 millions d'euros supplémentaires pour certifier son taxi volant et développer son drone de fret

Volocopter vient de lever 37 millions d'euros supplémentaires, pour un total de 87 millions d'euros en série C. La start-up allemande souhaite poursuivre les démarches de certification de son taxi volant VoloCity et continuer le développement de son drone de fret, VoloDrone.

Partager
Volocopter lève 37 millions d'euros supplémentaires pour certifier son taxi volant et développer son drone de fret

Volocopter a annoncé vendredi 21 février 2020 avoir levé 37 millions d'euros supplémentaires. Cette somme s'ajoute aux 50 millions d'euros levés en septembre dernier, ce qui porte le total de sa levée de fonds en série C à 87 millions d'euros. Ont participé à cette levée des investisseurs comme DB Schenker, Mitsui Sumitomo Insurance Group et TransLink Capital.

Poursuivre la certification de son taxi volant

Avec cette somme, la start-up veut poursuivre les démarches de certification du VoloCity, l'aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) qu'elle souhaite commercialiser auprès de fournisseurs de services de mobilités. Le but est de déployer des services de taxis volants dans les grandes villes qui souffrent de congestion du trafic routier.

Volocopter a déjà obtenu l’agrément d'organisme de conception (DOA) de la part de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) pour le VoloCity. Et la start-up a tout récemment annoncé son partenariat avec l'entreprise de VTC asiatique Grab afin d'étudier la faisabilité du déploiement d'un service de taxi volant. Les deux partenaires cherchent dans quelle mégapole asiatique et sur quel couloir aérien il serait le plus pertinent de déployer ce type de service.

Développer son drone VoloDrone

Avec cette levée de fonds, Volocopter souhaite aussi développer la seconde génération du VoloDrone, son drone de transport de marchandises présenté en octobre dernier. La start-up cherche à s'étendre en dehors du secteur de la mobilité des personnes pour séduire des clients dans la logistique, l'agriculture, les services publics et le BTP.

Le spécialise de la logistique DB Schenker, qui participe à cette levée de fonds, envisage d'ailleurs d'intégrer le VoloDrone à sa supply chain. Cette technologie lui permettrait de réaliser des livraisons plus rapidement. En partenariat avec John Deere, Volocopter a aussi montré que son drone pouvait être utilisé pour faire de l'épandage sur les champs.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS