Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber teste à nouveau ses voitures autonomes dans les rues de San Francisco

Deux ans après l’accident qui a coûté la vie à une piétonne en Arizona, Uber a confirmé la reprise des tests de ses véhicules autonomes à San Francisco. Ils sont pour le moment limités à deux véhicules et pour une durée de quelques semaines.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber teste à nouveau ses voitures autonomes dans les rues de San Francisco
Uber teste à nouveau ses voitures autonomes dans les rues de San Francisco © Volvo Cars

L'unité dédiée aux véhicules autonomes d’Uber, Uber ATG, reprend du service en Californie. Le géant du VTC a indiqué le 10 mars 2020 que ses voitures sans chauffeur allaient de nouveau circuler à San Francisco, conformément à une autorisation délivrée par le California Department of Motor Vehicles, l’organisme qui réglemente les tests de véhicules autonomes sur les routes publiques de cet Etat.

 

Reprise progressives dans plusieurs États

Il s’agit d’une reprise partielle, puisque les tests vont durer quelques semaines et concerneront deux Volvo XC90 équipés du système de conduite autonome d'Uber. Ils ne seront effectués que pendant la journée et chaque véhicule sera doté d'un chauffeur de sécurité. "Notre zone de test aura une portée limitée pour commencer, mais nous sommes impatients d'intensifier nos efforts dans les mois à venir et d'apprendre des conditions routières difficiles mais instructives de la Région de la baie de San Francisco", précise Uber dans un communiqué.

 

Cette décision fait suite à la reprise des expérimentations en décembre 2018 à Pittsburgh, permise par l’autorisation du département des transports de Pennsylvanie. Depuis, Uber a également repris les tests à Dallas et Washington D.C.

 

Défaillances technique et humaine

En 2018, les tests avaient été brutalement interrompus sur l’ensemble des routes américaines sur lesquelles Uber testait sa technologie – Phoenix, Toronto, Pittsburgh et San Francisco. Une décision qui faisait suite à la mort, le 18 mars 2018, d’Elaine Herzberg, sur une route de Tempe, dans la banlieue de Phoenix. Cette femme de 49 ans, circulant à pied, avait été percutée par un véhicule autonome et avait succombé à ses blessures à l’hôpital.

 

A  la suite des enquêtes et rapports d’expertise, Uber avait été accusé d’une double défaillance. Un problème technique tout d’abord, puisque les capteurs et Lidar du véhicule avaient détecté "un objet" environ 6 secondes avant l‘accident, classifié d'abord en objet inconnu, puis en véhicule et enfin en vélo. Une défaillance humaine surtout, car l’opératrice était au moment de l’accident en train de regarder une émission sur son téléphone.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media