Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une usine de capteurs d’images de Sony toujours à l’arrêt suite à un tremblement de terre au Japon

Depuis le tremblement de terre, qui a secoué la région de Kumamoto, la principale usine de capteurs d’image de Sony pour les appareils photo et de sécurité est à l’arrêt. Les dégâts matériels sont en cours d’évaluation.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une usine de capteurs d’images de Sony toujours à l’arrêt suite à un tremblement de terre au Japon
Une usine de capteurs d’images de Sony toujours à l’arrêt suite à un tremblement de terre au Japon © Jami3.org - Flickr - C.C

Sony ne se relève pas encore du tremblement de Terre qui a secoué la région de Kumamoto, au Japon, du 14 au 20 avril 2016. Son usine de capteurs d’image, située dans la région, a été durement touchée. Elle est toujours à l’arrêt. Selon l’inventaire du géant japonais de l’électronique, les dégâts matériels portent essentiellement sur le deuxième niveau du bâtiment où sont assemblés les modules caméra. Le premier niveau, où sont fabriqués les capteurs d’images, est relativement épargnée. De quoi laisser Sony prévoir une reprise de la production en mai, sans toutefois préciser quand.

 

Impact sur la chaine logistique mondiale

Le groupe de Tokyo dispose de quatre sites de production de capteurs d’image au Japon : Kumamoto, Nagasaki, Oita et Kagashima. Celui de Kamamoto abrite la principale usine pour les applications photo, vidéo, vidéosurveillance et sécurité. Son arrêt perturbe la chaine logistique non seulement dans les activités d’imagerie de Sony (appareils photo, caméscopes, caméras professionnelles…) mais aussi dans les mobiles, les matériels audio-vidéo et les jeux vidéo. L’impact financier, encore au stade de l’évaluation, pourrait s’avérer conséquent.

 

Les conséquences vont au-delà du groupe de Kazuo Hirai. L'arrêt de la production touche une pléiade d’industriels clients, dont Olympus à qui Sony fournit les capteurs d’image nécessaires à ses appareils photo, ses endoscopes médicaux ou systèmes de contrôle industriels. Le groupe fournit également de grandes marques de mobiles, dont Apple, Samsung, Huawei et Xiaomi.

 

Priorité stratégique pour Sony

Selon Techno Systems Research, Sony domine le marché des capteurs d’image avec une part mondiale de 40,2% en 2014, loin devant loin devant l'américain OmniVision Technologies (15,7%) et le coréen Samsung Electronics (15,2%). Ce qui le touche affecte toute la chaine logistique électronique mondiale.

 

Pour Sony, cette catastrophe est un coup dur. Depuis deux ans, son PDG Kazuo Hirai fait des capteurs d’images l’une de ses priorités stratégiques. Et pour cause, ces composants, qui servent d'oeil électronique dans un grand nombre de produits numériques, constituent l’une de ses rares activités électroniques qui se portent bien. Sur le dernier exercice fiscal clos le 31 mars 2016, il a presque quadruplé ses investissements industriels dans ce domaine à près de 2 milliards d’euros. Mais c’était sans compter avec les caprices de la Terre. Un risque omniprésent au Japon.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale