Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Valeo dévoile sa troisième génération de Lidar pour la production de masse

Valeo dévoile sa troisième génération Lidar dont la production de série doit débuter en 2024. Cette nouvelle génération multiplie la résolution par 12, la portée par 3 et l'angle de vue par 2,5. Le Lidar reconstitue en temps réel ce qui se passe autour de la voiture, et peut détecter des cyclistes et piétons qui ne sont pas visibles par le conducteur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Valeo dévoile sa troisième génération de Lidar pour la production de masse
Valeo dévoile sa troisième génération de Lidar pour la production de masse © Valeo - Philippe Stroppa

L'équipementier automobile français Valeo a dévoilé mardi 23 novembre 2021 sa troisième génération de Lidar pour l'automobile. Destiné aux systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) et aux véhicules autonomes, ce capteur est le premier de l'équipementier à être conçu pour la production de masse. Il doit arriver sur le marché en 2024.

Anticipe les mouvements
Le capteur fonctionne comme un Lidar classique : une lumière infrarouge est émise et réfléchie sur les objets à proximité. Cela permet de déterminer les objets entourant un véhicule, leurs distances et leurs vitesses. Il reconstitue en temps réel ce qui se passe autour de la voiture avec 4,5 millions de points et 25 images par seconde. "Par rapport à la précédente génération, la résolution a été multipliée par 12, la portée par 3 et l’angle de vue par 2,5", ajoute Clément Nouvel, directeur Lidar Technical Product Line. Ce Lidar s'adapte à toutes les conditions de luminosité et fonctionne "à des vitesses allant au-delà de 130 km/h", précise-t-il.

Le Lidar de Valeo est capable de "classifier les objets rencontrés, suivre les véhicules et les piétons et prédire leurs trajectoires grâce à un algorithme d'intelligence artificielle", relate Clément Nouvel. Il peut détecter et suivre des piétons ou des cyclistes même lorsqu'ils ne sont pas dans le champ de vision du conducteur. Le Lidar peut également alerter via le cloud les autres véhicules de la présence d'un danger sur la route.

Valeo a prévu deux solutions pour l'intelligence artificielle conférée à ce capteur : soit elle est embarquée directement dans le capteur soit elle est contenue au sein d'un autre système qui doit être dans le véhicule. L'équipementier français met en avant ses compétences en précisant que cet algorithme a été développé en interne par ses équipes. Pourquoi ne pas déporter cette capacité dans le cloud ? "Pour la conduite autonome, il est essentiel que cette intelligence soit embarquée dans la voiture pour fonctionner même si la connexion est perdue", justifie Clément Nouvel.
 


Le Lidar détecte les objets, les classifie, suit et anticipe leurs mouvements.


Déjà 150 000 Lidars produits
L'équipementier français, qui se targue d'être le seul à produire à ce jour un Lidar à grande échelle, assure équiper 99% des véhicules dotés d'un Lidar aujourd'hui dans le monde. Valeo a produit plus de 150000 unités, mais ne précise pas ses ambitions de production pour sa troisième génération qui doit lui permettre de "conforter son leadership technologique et industriel sur le marché", selon précise Geoffrey Bouquot, Directeur R&D de Valeo en charge de la stratégie.

Si Valeo se targue d'avoir des partenariats avec Audi, Mercedes et Honda pour les précédentes versions de son capteur, l'équipementier reste silencieux sur les éventuelles discussions pour cette troisième génération. Ces Lidars seront produits à Wemding en Allemagne. Valeo mets en avant les compétences de ses salariés dans des domaines aussi variés que l'optique, le mécanique et la photonique.

Robots taxis, navettes autonomes, droïde de livraison et camions autonomes devraient avoir besoin de cette technologie qui pourrait également trouver des débouchés dans l'agriculture et l'industrie minière. Le Français ajoute simplement que ce marché devrait peser 50 milliards de dollars à l'horizon 2030 à travers le monde et espère définitivement s'en accaparer une partie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.