Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volocopter dévoile un nouvel eVTOL pour transporter des passagers sur de plus longues distances

La start-up allemande Volocopter connue pour développer un taxi volant et un drone de transport, dévoile un nouvel appareil. Le VoloConnect est un eVTOL, un aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux, destiné à transporter jusqu'à quatre passagers sur des distances moyennes afin de relier les banlieues aux centres villes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volocopter dévoile un nouvel eVTOL pour transporter des passagers sur de plus longues distances
Volocopter dévoile un nouvel eVTOL pour transporter des passagers sur de plus longues distances © Volocopter

Volocopter a dévoilé lundi 17 mai 2021 un nouvel eVTOL, un aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical. Avec ce VoloConnect, la start-up allemande étend sa gamme de produits destinés à la mobilité urbaine aérienne en proposant un eVTOL destiné à relier les banlieues aux villes.

Transporter 4 personnes sur 100 km
Le VoloConnect peut transporter jusqu'à 4 passagers sur une centaine de kilomètres à 180 km/h, et avec une vitesse de pointe d'environ 250 km/h. Avec ce nouvel appareil Volocopter assure répondre à une demande croissante du marché pour des missions plus longues avec des appareils pouvant transporter des charges utiles plus importantes.
 


La start-up allemande espère que les technologies hybrides de levage et de poussée soient certifiées dans les 5 prochaines années. Elle explique que cela fait déjà deux ans que ses équipes planchent sur ce projet. Plusieurs prototypes de VoloConnect ont été testés et le but est de parvenir prochainement à un prototype à taille réelle.
 


Une gamme de trois eVTOL
Volocopter muscle sa gamme de produits. La start-up propose déjà un VoloDrone destiné à des cas d'usage industriels afin d'aider par exemple les entreprises au milieu de leur chaîne logistique et non pas pour des service de livraison du dernier kilomètre. La jeune pousse travaille aussi sur le VoloCity qui est destiné à être utilisé dans le cadre de services de taxi volant et devrait prochainement réaliser un vol à l'aérodrome de Pontoise. Enfin, elle a  mis au point une plateforme numérique baptisée VoloIQ qui doit permettre de gérer les différents services de mobilité, et une plateforme destinée à l'atterrissage et au décollage des eVTOL baptisée VoloPort.

Volocopter a annoncé avoir levé 200 millions d'euros en mars dernier dans le but de poursuivre la certification de ses appareils et poursuivre les essais. Preuve que ses appareils séduisent, un opérateur d'ambulance allemand a déjà réservé deux taxis volants VoloCity pour tester leur utilisation en vue d'une intégration à sa flotte d'hélicoptères. Et des partenariats avec le transporteur DB Schenker et John Deere ont été noués pour tester le VoloDrone.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.