Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volvo met un bus autonome à l'épreuve autour des dépôts de Keolis

Le groupe Volvo présente un nouveau concept de bus autonome. Celui-ci sera d'abord livré à lui-même dans certains dépôts de l’opérateur de transport Keolis, pour se rendre à la station de lavage ou de recharge. Il pourrait, à terme, permettre d'accélérer la R&D du groupe suédois en vue d’une autonomie complète et réelle sur les routes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volvo met un bus autonome à l'épreuve autour des dépôts de Keolis
Volvo met un bus autonome à l'épreuve autour des dépôts de Keolis © Volvo Buses

Le groupe Volvo passe la seconde sur le créneau des transports en commun autonomes. Le constructeur suédois a dévoilé mercredi 13 novembre 2019 un prototype de bus à même de circuler seul autour des dépôts. Imaginé avec l’opérateur de transport franco-québécois Keolis, l’engin n’aurait pas vocation à évincer les chauffeurs. Ces derniers seront toujours au volant lorsque des passagers sont à bord du bus, et ce sur l’ensemble d’un parcours. En réalité, ce nouveau véhicule a pour objectif de "fluidifier la gestion de la flotte ainsi que de renforcer la sécurité et l’efficacité" des réseaux de transports publics.

 

La démonstration du bus, d’une longueur totale de 12 mètres, a eu lieu dans un entrepôt de Keolis à Göteborg (Suède). Selon les deux partenaires, cette mise à l’épreuve – volontairement prématurée – doit accélérer la recherche et développement en matière d’usages de cette future technologie. "Nous sommes encore loin de voir des autobus entièrement autonomes sur les routes. Mais, comme les dépôts d’autobus sont des zones confinées qui accueillent des flux de circulation prévisibles et répétitifs, nous pensons que nos bus autonomes pourraient y être utilisés beaucoup plus tôt. Travailler avec Keolis est une opportunité unique de tester l’un d’eux en conditions réelles, pour faire progresser les solutions autonomes", indique par voie de communiqué Håkan Agnevall, président de Volvo Buses.

 

Plusieurs programmes à l'essai

Divers programmes ont ainsi été installés par le constructeur et l’opérateur de transport. Il est ainsi possible de donner l’ordre au bus de se rendre à la station de lavage en toute autonomie. "C’est une étape très importante dans notre développement d’un parc automobile autonome. Nous démontrons ici avec succès les avantages commerciaux qu’une telle solution apporte dans le cadre d’un dépôt. Notre bus autonome présente de nombreux avantages : une plus grande fluidité, une productivité plus élevée, une réduction de risques de collision pour une sécurité accrue", détaille Håkan Agnevall.

 

 

Le calendrier du déploiement effectif de la technologie n’a pas été détaillé. Le groupe Volvo mise néanmoins de plus en plus sur le transport autonome. Au mois d’octobre, le constructeur suédois a même ouvert une nouvelle division dédiée. A travers celle-ci, il met notamment au point l’infrastructure de recharge de ces véhicules d’un genre nouveau. Baptisée OppCharge, l'équipement est pensé de manière à ce que les véhicules puissent venir faire le plein d’eux-mêmes. Aucun opérateur n’est requis, puisqu’aucun câble n’est à brancher. Demain, les responsables de dépôt pourraient ne plus avoir à se lever de leur siège pour gérer une flotte. A en croire la vision de Volvo, tout sera bientôt contrôlable à portée de main.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media