Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wayve veut faire rouler des véhicules autonomes sans cartographie HD et avec moins de capteurs

Vu ailleurs Levée de fonds Encore une start-up dans le secteur du véhicule autonome ? Oui, mais la jeune pousse britannique Wayve assure avoir une approche différente. En combinant des techniques d'apprentissage par imitation et d'apprentissage par renforcement en plus d'un système de vision par ordinateur, ses véhicules autonomes peuvent circuler sur des routes inconnues à l'aide de simples caméras et d'une navigation par satellite.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wayve veut faire rouler des véhicules autonomes sans cartographie HD et avec moins de capteurs
Wayve veut faire rouler des véhicules autonomes sans cartographie HD et avec moins de capteurs © Wayve

Wayve, start-up spécialisée dans le développement de véhicules autonomes, a levé 20 millions de dollars en série A, comme le relate VentureBeat dans un article du 17 novembre 2019. Une levée de fonds emmenée par Eclipse Ventures et à laquelle ont participé Balderton Capital, Compound, FLY Ventures et First Minute Capital.

 

Fondée fin 2017 à Cambridge, au Royaume-Uni, par Amar Shah et Alex Kendall, la jeune pousse explique vouloir se différencier par ses algorithmes d'intelligence artificielle. Le but ? Que son véhicule autonome puisse circuler dans des environnements complexes ou sur des routes inconnues seulement à l'aide de caméras et d'un système de navigation par satellite. Pas besoin de cartographique haute définition ou d'un nombre important de capteurs.

 

Apprentissage par imitation et apprentissage par renforcement

Wayve explique que sa plate-forme de conduite autonome, qui utilise une technologie de vision par ordinateur pour suivre la route, apprend de bout-en-bout à conduire comme un humain grâce à des techniques d'apprentissage par imitation et d'apprentissage par renforcement. L'apprentissage par imitation permet de copier le comportement humain et l'apprentissage par renforcement permet d'apprendre des interventions réalisées par les opérateurs de sécurité.

 

Ainsi, Wayve précise ne pas avoir besoin de coder manuellement certaines règles de conduite que son système apprend de lui-même. La jeune pousse entraîne d'abord ses algorithmes lors de simulations avant de transférer ce savoir dans le monde réel, précise VentureBeat. Son système de conduite autonome peut alors apprendre et modifier son comportement en voyant comment les humains adaptent leur conduite. Dans cette vidéo, publiée en avril dernier, Wayve affirme que son système de conduite autonome n'a eu qu'une vingtaine d'heures d'entraînement avant de réaliser cette démonstration sur une route qu'il n'avait jamais empruntée. Son logiciel aurait appris lui-même à conduire à gauche et ralentir au niveau des interactions.

 

 

Des Jaguar I-PACE autonomes à Londres ?

Sa plate-forme de conduite autonome est conçue pour être intégrée sur des Jaguar I-Pace. Et grâce à cette dernière levée de fonds, Wayve pense déployer une flotte de véhicules autonomes à Londres, précise Venture Beat. "Dès que nous pouvons démontrer que [nos véhicules autonomes] sont capable de circuler dans les rues complexes de Londres, nous lanceront un pilote commercial", a affirmé Alex Kendall auprès du site d'informations.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media