Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Zalando va ouvrir un nouveau hub technologique à Lisbonne pour renforcer sa boutique en ligne

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après Dubin et Helsinki, Zalando, géant européen de la mode en ligne, compte ouvrir son troisième hub technologique à Lisbonne. En associant des start-ups locales à son projet, elle veut améliorer l'expérience utilisateur et la personnalisation de sa boutique en ligne.

Zalando va ouvrir un nouveau hub technologique à Lisbonne pour renforcer sa boutique en ligne
Zalando va ouvrir un nouveau hub technologique à Lisbonne pour renforcer sa boutique en ligne © Claudius Pflug / Berlin

Zalando s’apprête à ouvrir son troisième hub technologique hors-Allemagne, à Lisbonne (Portugal), pour le début de l’année 2018. Objectif : renforcer sa stratégie d'innovation pour améliorer la performance de sa boutique en ligne. Né en Allemagne, le géant du e-commerce poursuit ainsi sa conquête de l’Europe.

En 2015, Zalando ouvrait son Fashion Insights Center à Dublin (Irlande) et un hub technologique à Helsinki (Finlande). Plus de 100 employés travaillent maintenant dans chacun de ces centres. A Lisbonne, le nouveau hub, devrait permettre la création de 50 emplois pour sa première année de fonctionnement. L’entreprise a déjà commencé à recruter des ingénieurs, des chefs de produit et des UX designers.  

 

Zalando vise les start-ups locales

Disponible dans 15 pays, Zalando représente la première boutique de mode en ligne en Europe. En choisissant Lisbonne, il poursuit sa stratégie d’expansion sur le continent européen mais vise aussi un écosystème local. L'e-commerçant compte s'installer au plus proche du centre-ville, si possible d'ici février 2018. "A Dublin, nous nous concentrons sur la data science. A Helsinki, nous travaillons sur des produits orientés vers le client comme de nouvelles applications de mode. A Lisbonne, le produit phare sera l’intégration des start-up, nous détaille Marc Lamik, directeur de l’innovation et des partenariats de Zalando. Il s’agit vraiment de leur donner l’opportunité de rejoindre le Fashion Store et d’améliorer l’expérience utilisateur." A terme, l’entreprise souhaite développer une "expérience numérique unique et sans couture".

 

 

En septembre 2017, Zalando tendait déjà la main aux start-up avec Zalando Build : une plateforme qui invite les jeunes pousses à proposer leurs solutions pour le Fashion Store. Systèmes de recommandation, solutions pour l’essayage ou le dimensionnement des articles, génération de style ou de tenue… "N’importe quoi d’autre pour aider à connecter les gens à la mode", résume le site du projet.

 

priorité à L'expérience utilisateur 

 

En 2016, Zalando lançait également un laboratoire de recherche pour travailler sur le machine learning, la réalité augmentée et la reconnaissance visuelle avec le  "Fashion DNA" : une intelligence artificielle qui peut découvrir la couleur, la matière ou la texture d’un produit pour mieux le cataloguer ou proposer des associaitons de vêtements au consommateur.

 

L’avenir des boutiques en ligne se construira-t-il grâce à l'intelligence artificielle ou la réalité virtuelle ? Marc Lamik nuance ce constat : "Je ne pense pas qu’une seule ou deux technologies vont déterminer l’évolution du e-commerce. La personnalisation de l’expérience sera la tâche la plus importante au cours des prochaines années. Bien sûr, des technologies comme la réalité augmentée vont changer l’avenir du shopping en ligne mais ce ne sera pas la seule technologie. Ce sera principalement une combinaison de ce que le client désire."

 

70 % du trafic passe par le mobile

 

Le défi du e-commerce sera aussi d’avoir une expérience d'utilisation aussi agréable sur ordinateur que sur les mobiles. Chaque mois, le site attire 200 millions de visite. Au deuxième trimestre 2017, 70 % de ce trafic passait par des appareils mobiles. “L'utilisation mobile se divise aussi entre les appareils iOs, Android et Windows… Pour nous, le plus important est que le client garde une bonne expérience à travers l’ensemble de ces canaux”, conclut Marc Lamik.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale