Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ACV s'empare du Français Monk, spécialiste de l'inspection automatisée des véhicules

Monk, start-up de la French Tech, est rachetée par l'entreprise américaine ACV qui a numérisé les enchères automobiles à destination des concessionnaires. ACV a été séduit par la solution de d'automatisation de détection des dommages automobiles mise au point par Monk à l'aide d'algorithmes d'intelligence artificielle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ACV s'empare du Français Monk, spécialiste de l'inspection automatisée des véhicules
ACV s'empare du Français Monk, spécialiste de l'inspection automatisée des véhicules © Monk

La start-up française Monk est rachetée par l'entreprise américaine ACV, qui numérise les enchères automobiles à destination des concessionnaires. Monk, qui avait levé 2,1 millions d'euros en 2020, développe une solution d'inspection visuelle des véhicules qui détecte automatiquement les dommages grâce à des technologies d'intelligence artificielle.

ACV entend tirer profit des compétences de la start-up en vision par ordinateur. Les détails financiers concernant cette acquisition, annoncée le 28 février 2022, n'ont pas été précisés par les intéressés.

Apporter plus de transparence
ACV, entreprise fondée en 2014 à Buffalo, a fait son introduction en bourse au Nasdaq en mars 2021. En s'emparant de la start-up française, elle veut apporter plus de transparence et de confiance lors des transactions dans le secteur automobile. "L'inspection des véhicules par l'intelligence artificielle est un outil puissant à offrir à nos clients, et s'appuie sur les services de données déjà présents dans notre boîte à outils pour fournir les informations les plus précises sur le prix des véhicules", explique George Chamoun, CEO d'ACV, dans un communiqué.

L'objectif est de mettre au point une expérience de bout-en-bout pour les concessionnaires avec la possibilité de créer une offre directe aux consommateurs. Concrètement n'importe quel vendeur pourra prendre des photos d'un véhicule avec son smartphone. Les dommages sont identifiés automatiquement grâce à l'intelligence artificielle et les rapports augmentés réalisés par le logiciel de Monk sont transmis au concessionnaire. Des informations utiles pour l'aider dans ses choix de réapprovisionnement des stocks.

Dans un premier temps, cette technologie sera intégrée à la nouvelle application d'inspection utilisée par les inspecteurs de l'ACV, qui regroupe les inspections et les rapports des grossistes, des détaillants et des loueurs en une seule inspection. En France, Monk a des concurrents comme le marseillais Tchek qui a mis au point un scanner capable d'automatiser l'inspection des véhicules.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.