Airbus se rapproche d'ITA Airways pour réfléchir aux usages des taxis volants

Airbus réfléchit avec la compagnie aérienne italienne ITA Airways aux services de mobilité aérienne urbaine pouvant être mis en place avec son eVTOL CityAirbus NextGen. Les partenaires souhaitent trouver des services qui favorisent l'acceptabilité de ce mode de transport auprès du grand public.

Partager
Airbus se rapproche d'ITA Airways pour réfléchir aux usages des taxis volants

Airbus a annoncé le 27 avril 2022 avoir noué un partenariat avec la compagnie aérienne italienne ITA Airways afin de collaborer sur les sujets de mobilité aérienne urbaine (UAM). L'objectif est d'explorer la création de tels services pour des cas d'usage stratégiques. La compagnie aérienne italienne ITA Airways a vu le jour en 2021 avec dès le départ un focus important sur les projets innovants touchant à la décarbonation et aux UAM.

Un service avec le CityAirbus NextGen

Les services de mobilité seront construits autour de CityAirbus NexGen, l'aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) sur lequel travaille actuellement l'avionneur. Airbus a dévoilé ce prototype de taxi volant en septembre dernier. L'appareil dispose d'une voilure fixe et de huit propulseurs électriques. Il est conçu pour transporter jusqu'à quatre passagers dont un pilote, avoir une autonomie de 80 kilomètres et atteindre une vitesse de 120 km/h. Le premier vol du CityAirbus NextGen est prévu pour 2023.

L'accord prévoit également de prendre en compte les acteurs locaux de la mobilité et de les intégrer à ces réflexions et/ou aux futurs services de mobilité. Les cas pilotes identifiés par les partenaires ont pour objectif de favoriser l'acceptabilité auprès du grand public de ce nouveau moyen de transport en démontrant sa valeur ajoutée. Le CityAirbus NextGen pourrait être utilisé pour du transport de passagers entre un aéroport et le centre d'une ville, les services d'urgence, etc.

Les compagnie aériennes en alerte

Les compagnies aériennes regardent de plus en plus vers ces futurs acteurs de la mobilité urbaine aérienne qui planche sur des eVTOL. United Airlines s'est engagée à acheter 200 eVTOL à la start-up Archer. Lilium a mené des discussions avec la compagnie brésilienne Azul. La compagnie malaisienne AirAsia, quant à elle, a opéré un changement stratégique face aux difficultés engendrée par le Covid-19. Elle planche sur des services de taxi volant et de livraison urbaine par drone.

Airbus, de son côté, travaille avec d'autres acteurs comme la RATP avec qui l'avionneur a signé un partenariat en 2019 pour explorer la faisabilité de services de mobilité aérienne. Airbus a été sélectionné dans le cadre d'un appel à manifestation d'intérêt international lancé par ADP, la RATP et Choose Paris. L'objectif : faire des démonstrations de VTOL à l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Et sa filiale Survey Copter s'est rapprochée de Colis Privé pour réfléchir au déploiement d'un service de livraison par drone.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS