Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alibaba se lance aussi dans les camions autonomes

Vu ailleurs Alibaba veut automatiser son réseau logistique à l'aide de camions autonomes et de robots de livraison du dernier kilomètre. La plateforme d'e-commerce a annoncé vouloir développer des camions autonomes en partenariat avec Cainiao, sa filiale dédiée à la logistique, et déployer 1 000 robots de livraison autonomes dans le courant de l'année.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alibaba se lance aussi dans les camions autonomes
Alibaba se lance aussi dans les camions autonomes © Shutterstock Everoad

Le géant de l'e-commerce chinois a annoncé vouloir développer des camions autonomes en partenariat avec Cainiao, sa filiale dédiée à la logistique. L'annonce, rapportée par Reuters, a été faite jeudi 10 juin 2021 par Cheng Li, le CTO du groupe. Aucun calendrier de déploiement ou concernant d'éventuels tests sur route ouverte ne semble avoir été précisé.

Des robots de livraison autonomes
En complément des camions autonomes, Cainiao aimerait également mettre en circulation 1 000 robots de livraisons autonomes au cours de l'année. En septembre dernier, l'entreprise a dévoilé un petit robot de livraison du dernier kilomètre. Baptisé Xiaomanlv, ce robot peut transporter une cinquantaine de colis à la fois et réaliser une centaine de kilomètres en une seule charge.

Il embarque une technologie de positionnement haute définition lui permettant d'avancer même lorsque le signal GPS est faible ou inexistant, et de se repérer même dans un endroit où de nombreuses personnes sont présentes.
 


Alibaba va poursuivre seul sa recherche?
Les ambitions d'Alibaba dans le développement de véhicules autonomes ne sont pas nouvelles. Alibaba a mis au point l'AutoDrive Platform pour la recherche sur la conduite autonome qui l'aide à entraîner des algorithmes à travers divers scénarios de conduite. Ces scénarios peuvent notamment être issus de données collectées via les trajets réalisés par ses chauffeurs.

Alibaba prévoit-elle de poursuivre l'ensemble de sa recherche sur le véhicule autonome toute seule ou l'entreprise compte-t-elle nouer des partenariats ou racheter des entreprises dans ce domaine ? En Chine, la recherche foisonne et les essais se multiplient. Que ce soit de la part des géants technologiques comme Baidu, Meituan et Didi, ou de start-up comme AutoX, Pony.ai ou WeRide pour ne citer qu'elles.

Un milieu en effervescence
Alibaba est loin d'être la seule entreprise à travailler sur ces sujets. Que ce soit pour le dernier kilomètre ou les longues distances, la conduite autonome pourrait l'aider à réduire ses coûts de livraison et optimiser son service. Son concurrent américain Amazon a récemment confirmé s'intéresser au sujet en s'emparant de la start-up Zoox pour un milliard de dollars. La jeune pousse semble plus se concentrer sur le développement de voitures autonomes et le déploiement de service de mobilité partagée, mais cela pourrait évoluer.

Côté camions autonomes, de nombreuses start-up essayent de se faire un nom comme Kodiak, Gatik, Ike Robotics ou la toute nouvelle venue Waabi. Les constructeurs se sont également emparés du sujet comme Daimler Truck avec sa filiale Torc Robotics ou Volvo qui a récemment noué un partenariat avec Aurora.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.