Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Anduril lève 450 millions de dollars pour sa solution de détection des drones et des intrus

Levée de fonds Anduril, spécialiste de la surveillance des frontières et des sites sensibles, lève 450 millions de dollars. La start-up propose des tours de contrôle et des drones furtifs ainsi qu'une plateforme logicielle, baptisée Lattice, qui fusionne l'ensemble des données collectées pour les analyser et détecter les intrus et les drones.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Anduril lève 450 millions de dollars pour sa solution de détection des drones et des intrus
Anduril lève 450 millions de dollars pour sa solution de détection des drones et des intrus © Anduril

Anduril, spécialiste de la détection des drones et des intrus, lève 450 millions de dollars. Avec cette levée de fonds en série D, annoncée jeudi 17 juin 2021, la start-up précise être valorisée à 4,6 milliards de dollars, soit plus que le double de sa dernière valorisation réalisée en juillet dernier. Ce tour de table est mené par Elad Gil avec la participation d'Andreessen Horowitz, 8VC, Founders Fund, General Catalyst, Lux Capital, Valor Equity Partners, et D1 Capital Partners.

Fusion et analyse des données
La start-up a été cofondée par Palmer Luckey, l'un des fondateurs d'Oculus. Elle conçoit des tours de contrôle, des drones furtifs équipés de caméras et un logiciel d'analyse. Ses tours de surveillance autonome utilisent des technologies de vision par ordinateur pour détecter drones et intrus. Les informations provenant de ces tours sont centralisées dans un logiciel baptisé Lattice.

Cette plateforme logicielle peut recouper les données provenant de différents capteurs, que ce soit les tours de surveillance, les drones ou d'autres équipements, pour surveiller automatiquement des étendues de terrain très importantes. Ce logiciel permet également de contrôler les drones conçus par Anduril.

Surveillance des frontières et de sites sensibles
"Nous avons pour mission de transformer les capacités de défense des États-Unis et de nos alliés avec les technologies qui façonnent les champs de bataille d'aujourd'hui, notamment l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique, la fusion de capteurs et les systèmes autonomes", a déclaré Brian Schimpf, cofondateur et CEO d'Anduril, dans un communiqué.

La start-up a conclu plusieurs contrats avec le service des douanes et de la protection des frontières des Etats-Unis (U.S. Customs and Border Protection, CBP).  Le but : construire un "mur virtuel" le long des frontières pour intercepter les entrées illégales sur le territoire.

Mais Anduril ne se limite pas à la surveillance des frontières et déclare vouloir aussi proposer sa technologie pour surveiller des bases militaires ou des installations sensibles (y compris dans le privé).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.