Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2022] Volvo veut lancer sa technologie de conduite autonome Ride Pilot en Californie

Volvo Cars souhaite commercialiser sa fonctionnalité de conduite autonome non supervisée Ride Pilot sous la forme d'un abonnement auprès des californiens. Le constructeur assure que cette fonctionnalité sera disponible sur son projet SUV électrique qui sera dévoilé dans le courant de l'année. Mais Volvo ne précise pas de calendrier pour le début de la commercialisation de la fonctionnalité Ride Pilot.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[CES 2022] Volvo veut lancer sa technologie de conduite autonome Ride Pilot en Californie
[CES 2022] Volvo veut lancer sa technologie de conduite autonome Ride Pilot en Californie © Unsplash - Adam Cai

A l'occasion du CES 2022 de Las Vegas Volvo dévoile sa fonctionnalité de conduite autonome non supervisée baptisée Ride Pilot. Dans un premier temps, le constructeur souhaite proposer cette fonctionnalité à ses clients en Californie. Volvo explique vouloir lancer sa technologie de conduite autonome dans cet Etat en raison du climat, des conditions de circulations et du cadre réglementaires. Mais le constructeur n'a pas détaillé pour l'instant de calendrier précis de déploiement.

Ride Pilot, disponible par abonnement
Ride Pilot sera disponible sous la forme d'un abonnement complémentaire pour les acheteurs de son prochain SUV entièrement électrique qui sera dévoilé plus tard dans le courant de l'année et devrait être commercialisé en 2023. Toutefois, aucune date pour le début de la commercialisation de Ride Pilot n'a pas été évoquée.

Ce système Ride Pilot sera implémenté sur le SUV dès son lancement, mais il ne sera accessible sous la forme d'un abonnement qu'une fois que l'ensemble de tests nécessaires auront été réalisés et que la fonctionnalité aura été certifiée par les autorités. Ride Pilot pourra ensuite être amélioré tout au long du cycle de vie du véhicule par des mises à jour à distance.

Une solution pour l'autoroute ?
Volvo ne précise pas quelles seront les fonctionnalités exactes proposées par ce système ni dans quelles conditions le Ride Pilot pourra être enclenché. Le constructeur affirme simplement que les conducteurs pourront se consacrer à d'autres tâches comme la lecture, l'écriture ou le travail. Le but est de leur faciliter la vie lorsque la conduite peut être stressante dans les embouteillages ou lorsque la circulation est dense. "Lorsque la voiture roule seule, Volvo Cars prend la responsabilité de la conduite, offrant au conducteur confort et tranquillité d'esprit", affirme encore le constructeur.

Luminar et Zenseact, la filiale de Volvo spécialisée dans les logiciels de conduite autonome, ont précédemment expliqué vouloir se concentrer sur le développement de fonctionnalités de conduite autonome qui puissent être produites en série et intégrées aux véhicules. Leur objectif étant de mettre au point un système de conduite autonome qui peut fonctionner sur autoroute. Le conducteur n'a ni à avoir les mains sur le volant ni à suivre la route des yeux lorsque le système est enclenché. Ce système pourra aussi gérer certaines fonctionnalités de sécurité comme des alertes anticollisions et réaliser certaines manœuvres.

De nombreux capteurs sur le SUV électrique
Volvo assure que son SUV électrique sera doté d'une combinaison "de capteurs à la pointe de la technologie" qui dont le Lidar Iris de Luminar, cinq autres radars, huit caméras et seize capteurs à ultrasons. Le logiciel est développé par Zenseact, en collaboration avec l'équipe interne de développeurs de Volvo Cars et les développeurs de Luminar.

Dans le cadre de son processus d'essais, Volvo Cars teste des fonctionnalités de conduite autonome sur des routes en Suède avec Zenseact, et collecte des données à travers l'Europe et les Etats-Unis. Le constructeur ajoute vouloir commencer les tests sur les routes de Californie dès le milieu de cette année. "La mise en place d'une nouvelle norme de sécurité pour l'industrie nécessite un niveau de tests et de vérifications rigoureux qui s'étendra à l'échelle mondiale. Le logiciel de conduite autonome de Zenseact joue un rôle clé dans cette nouvelle norme et dans le cheminement vers le zéro collision", croit savoir Ödgärd Anderson, CEO de Zenseact

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.