Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cloud gaming, conception de jeux vidéo... Le "projet Tempo" d'Amazon prend forme

Vu ailleurs Amazon devrait commercialiser en mai 2020 les deux premiers jeux vidéo de sa conception. Deux titres qui pourraient venir alimenter courant 2021 le futur service de cloud gaming du géant de l’e-commerce, sous le nom de code "projet Tempo".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cloud gaming, conception de jeux vidéo... Le projet Tempo d'Amazon prend forme
Image tirée du jeu Crucible d'Amazon, dont la sortie est prévue courant mai 2020. © Amazon Games

Après avoir créé un studio de production de films et séries en 2013, Amazon se lance dans la conception de jeux vidéo. La multinationale a confié à nos confrères du New York Times, la sortie d'un premier jeu d’aventure en multi-joueurs, baptisé Crucible, début mai. Un second, basé dans un univers fantastique et intitulé New World, sortirait un mois plus tard. Un vrai pari pour le géant de l’e-commerce qui aurait investi des centaines de millions ces dernières années.

 

DES GRAPHISMES TRÈS POUSSÉS

Si le jeu Crucible a été développé par le studio Relentless, créé de toute pièce par Amazon sur un site de son siège de Seattle, New World a été imaginé par les salariés de Double Helix Games, un studio que la multinationale a racheté en 2014 et qui est basé en Californie. Ce dernier avait précédemment annoncé travailler sur un titre basé sur la trilogie Le Seigneur des Anneaux et adapté en série pour Amazon Prime Video en parallèle. 

 

Avec ses premiers titres, le géant de l’e-commerce s’adresse directement aux gamers à l’aide de graphismes très poussés. Une manière d’effectuer une entrée fracassante sur ce marché, mais aussi de faire la démonstration de la puissance de ses technologies. Il place beaucoup d’espoir dans son moteur de jeu Lumberyard, qui doit améliorer l’expérience des joueurs en matière de cloud gaming. Le grand public pourra découvrir dès cet été des jeux interactifs sur la plate-forme Twitch, qui se cantonnait jusqu’ici au visionnage d’autres parties. "Nous aimons l’idée qu’un joueur et un spectateur puissent partager un même environnement synchronisé", a ainsi détaillé Mike Frazinni. 

 

UN SECTEUR POPULAIRE ET RENTABLE

Si Amazon s'intéresse autant aux jeux vidéo, c’est parce que ses concurrents Google et Microsoft mettent le paquet sur ce créneau. Alors que le premier a lancé son service de cloud gaming Stadia fin 2019, le second vient d’élargir le bêta-test de son projet xCloud – qu’il veut commercialiser dans quelques mois. Des rumeurs circulant activement sur une éventuelle plate-forme du groupe de Jeff Bezos, sont désormais confirmées selon le New York Times. Baptisée projet Tempo, elle vise à attirer un nouveau public vers le riche écosystème de services du géant de l’e-commerce.

 

En une poignée d’années, le jeu vidéo s’est imposé comme l’un des divertissements les plus populaires et les plus rentables. Le secteur devrait générer jusqu’à 160 milliards de dollars de revenus en 2020 – soit deux fois plus que les industries de la musique (19 milliards de dollars) et du cinéma (43 milliards de dollars) cumulés. Une tendance que la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement associées viennent, d’ailleurs, amplifier. "Notre vision, c’est de prendre le meilleur d’Amazon et de l’injecter dans les jeux vidéo, a indiqué au New York Times Mike Frazzini, vice-président d’Amazon en charge du projet. Nous y travaillons depuis un certain temps, mais concevoir un jeu vidéo est très long… surtout par nos propres méthodes." 

Et le groupe n’entend pas s’arrêter là. Il a débauché en 2017 John Smedley, un ancien président de Sony Online Entertainment, pour ouvrir un troisième studio de jeu vidéo selon le New York Times

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media