Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Coup de gueule du PDG d'Orange Stéphane Richard contre Google, qui paye peu d'impôts en Europe

Le PDG d'Orange Stéphane Richard juge inacceptable que Google ne paye pas d'impôts en France, alors qu'il réalise dans le pays un milliard d'euros de chiffre d'affaires environ. Interviewé dans le cadre de l'émission le Grand Jury, réalisée par RTL, LCI et Le Figaro, il a aussi demandé à l'Union européenne d'appliquer au géant américain les mêmes règles que celles qui encadrent les pratiques des opérateurs européens pour ce qui touche à la concurrence et aux données personnelles. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Coup de gueule du PDG d'Orange Stéphane Richard contre Google, qui paye peu d'impôts en Europe
Coup de gueule du PDG d'Orange Stéphane Richard contre Google, qui paye peu d'impôts en Europe © Guillaume Paumier - Flickr - C.C

"Il n'est pas acceptable que Google fasse à peu près [...] un milliard d'euros de chiffre d'affaires en France et ne paie pas d'impôts. […] Je veux que ces gens paient des impôts comme nous, là où ils font du chiffre d'affaires et là où ils créent de la richesse, sur nos marchés, dans nos pays", s'est exclamé le PDG d'Orange Stéphane Richard au cours de de l'émission le Grand Jury, réalisée par RTL, LCI et Le Figaro et diffusée le premier février.

Il a également insisté pour que l'Union européenne applique aux géants du net américain (Google, mais aussi Apple et Facebook) les mêmes règles que celles qui sont imposées aux opérateurs sur le Vieux Continent : "Je souhaite que la régulation qui nous touche sur des sujets très sensibles comme la protection des données personnelles leur soit appliquée. […] Je souhaite que des règles anti-concurrentielles que nous subissons [...] depuis 20 ans leur soient appliquées, et que l'on traque chez eux les pratiques anti-concurrentielles, car il y en a".

L'Union européenne ne reste pas les bras ballant : elle tente de mobiliser ses forces pour ne pas laisser Google profiter de son hégémonie en Europe. Elle a fait voter en 2014 une résolution non contraignante pour séparer son moteur de recherche du reste de ses activités. Mais la Commission n’a pas le pouvoir de le lui imposer.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

3 commentaires

technologic
04/02/2015 01h38 - technologic

Pour que baissent les impôts faudrait-il encore que ceux qui doivent en payer s'acquittent de leurs taxes sans chercher tous les moyens possibles et inimaginables pour en être dispensés. Donc je donne raison à Stéphane Richard sur ce point.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

amicaljm
02/02/2015 19h10 - amicaljm

Amitiés à tous, j'ai quitté orange pour free et je ne le regrette pas.. Au lieu de demander que les autres paient plus d'impôts, Richard le bien nommé ferait mieux de se mobiliser pour que baissent les impôts en France. C'est incroyable comme les français veulent toujours augmenter les impôts des autres...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

verdarié
02/02/2015 10h15 - verdarié

Si l'Europe n'a pas les moyens d’imposer à Google de payer ce qu'ils doivent, c'est forcément parce qu'elle ne fait pas assez vite les réformes et les lois qui le lui permettraient ? Si non, à quoi sert-elle? Qui sont les pouvoirs incompétents ? A quoi sert-il de payer des fortunes ceux qui nous gouvernent qui ne sont capables de s'imposer qu'envers les faibles ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale