Daimler va tester ses véhicules autonomes à Pékin

Daimler va pouvoir faire rouler des véhicules autonomes sur les routes de Pékin. Le constructeur automobile allemand a annoncé avoir obtenu vendredi 6 juillet 2018 l'autorisation de tester des véhicules disposant d'un niveau 4 d'autonomie en Chine.

Partager
Daimler va tester ses véhicules autonomes à Pékin

Daimler a annoncé vendredi 6 juillet 2018 avoir obtenu l'autorisation de tester des véhicules autonomes de niveau 4 sur les routes de Pékin. Ces véhicules ne nécessitent aucune assistance de la part du conducteur sur une zone géographique donnée et dans des conditions météorologiques précises. Une étape importante pour le constructeur allemand qui va pouvoir faire rouler ses véhicules autonomes dans une ville au trafic urbain complexe et dans un pays au marché très prometteur. Daimler effectue déjà des tests de véhicules autonomes en Allemagne et aux Etats-Unis.

Renforcement des liens entre daimler et Baidu

Afin d'obtenir cette licence et d'adapter ses véhicules autonomes au marché chinois, Daimler a renforcé ses liens avec Baidu. Il s'est engagé à renforcer ses recherches en partenariat avec le géant chinois de la recherche sur Internet. L'objectif étant de comprendre les spécificité du marché chinois pour les véhicules autonomes. Des technologies de la plate-forme Apollo de Baidu ont été ajoutées aux véhicules de Daimler testés à Pékin. Et les opérateurs ont reçu un entraînement rigoureux, précise le constructeur dans un communiqué.

Baidu ne cherche pas à fabriquer ses propres véhicules autonomes mais veut développer une plate-forme qui puisse être utilisée par l'ensemble des constructeurs fabriquant de tels véhicules. Allant dans ce sens, dans le cadre de son projet Apollo, le Chinois a décidé de mettre ses outils logiciels et matériels (système d'exploitation, outils de détection d'obstacles, de contrôle du véhicule, de planification de trajectoire) en open source.

Daimler rejoint son compatriote BMW qui a obtenu le 14 mai 2018 une licence afin de tester ses véhicules autonomes en Chine. Si BMW a reçu le premier cette autorisation, elle est limitée à des tests sur 5,6 km de routes à Shanghai. Rappelons que la Chine est le premier marché automobile mondial avec près de 30 millions de véhicules vendus par an, et c'est un marché très prometteur pour le véhicule autonome. Baidu, Alibaba, Tencent, tous les géants chinois se lancent sur ce marché.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS