Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Entre supermarché et entrepôt robotisé, Amazon planche sur son nouveau concept

Vu ailleurs Prévu pour 2020, le nouveau magasin d’Amazon aurait, à première vue, tout d’un supermarché classique. C’est apparemment en coulisses que se trouvent les innovations de ce nouveau concept de magasin, avec un espace de "micro fulfillment" lui permettant d’accélérer une fois de plus sur les commandes en ligne.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Entre supermarché et entrepôt robotisé, Amazon planche sur son nouveau concept
Entre supermarché et entrepôt robotisé, Amazon planche sur son nouveau concept © HNGRY

Le 13 février dernier, le média Bloomberg dévoilait les premières photos d’un concept imaginé par Amazon, et dont l’ouverture est prévue pour 2020 à Los Angeles. Le site américain, qui a pu le visiter en exclusivité, montrait un aperçu de ce qui ressemble à un supermarché classique doté de linéaires, de comptoirs dédiés à la vente de produits frais et d’un espace de restauration baptisé Fresh Kitchen. Matt Newberg, en charge du site HNGRY, a quant à lui consulté les plans de ce nouveau magasin. Et comme à son habitude, le géant américain de l’e-commerce risque de surprendre.

 

670 m² d'entrepôts robotisés

C’est une petite zone qui a le plus intéressé le spécialiste. Cet espace de "micro fulfillment" – c’est-à-dire un lieu réduit dédié au traitement automatisé des commandes – fonctionnerait, selon les autorisations consultées, de 6 heures à 2 heures du matin, afin de fournir un service de livraison express.

 

Couvrant une surface d’environ 670 m², soit environ 1/5e de la surface totale du magasin, cet espace serait dédié aux boissons alcoolisées et aux produits emballés, notamment frais puisqu’il serait équipé de réfrigérateurs et de congélateurs. Ces informations semblent concorder avec celles de Bloomberg, qui notait la présence d’un kiosque dédié à "la prise des commandes et retours des clients" mais également "aux professionnels des services de livraison, qui achemineront les commandes vers les domiciles des clients".

 

 

 

L'alimentaire, toujours un défi pour Amazon

Selon Matt Newberg, la firme de Jeff Bezos travaille avec Dematic, une société spécialisée dans les solutions automatisées de stockage, et qui distribue entre autres en France les cubes robotisés d’AutoStore. Ce système serait complémentaire des grands entrepôts situés en périphérie et permettrait donc d’accélérer encore sur la livraison et la fameuse bataille du dernier kilomètre, l’une des forces d’Amazon depuis sa création. L’alimentaire reste néanmoins un défi à relever, malgré l’acquisition de l’enseigne Whole Foods en 2017 et le déploiement du magasin sans caisse Amazon Go, désormais au nombre de 25 aux Etats-Unis.

 

Amazon est-il en train d’inventer le supermarché du futur ? L’e-commerçant américain peaufine en tout cas son implantation physique et devrait se servir de quelques recettes testées dans ses autres concepts. Bloomberg explique ainsi que les rayons du nouveau magasin californien seront dotées d’étiquettes numériques identiques à celles que l’on trouve chez Amazon Books et Amazon 4-Star. En revanche, Amazon a précisé qu’il n’y aura pas de déploiement de sa technologie Amazon Go. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media