Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Etude] Portée par ses actifs immatériels, la France est le 11ème pays le plus innovant

Étude La France a progressé d'une place au classement des pays les plus innovants, d'après l'Organisation mondiale de la propriété intelectuelle. Sur 132 pays, elle est onzième derrière la Suisse, la Suède, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Corée du Sud… C'est son positionnement en matière de dépôt de brevets qui constitue sa force principale. En revanche, elle est à la traîne sur les infrastructures.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Etude] Portée par ses actifs immatériels, la France est le 11ème pays le plus innovant
[Etude] Portée par ses actifs immatériels, la France est le 11ème pays le plus innovant © Ministère de l'Economie

La France est classée 11ème au Global Innovation Index (GII) 2021, un classement évaluant les résultats en matière d'innovation de 132 pays publié le 20 septembre par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). L'indice mondial de l'innovation est calculé sur la base de plus de 80 indicateurs divisés en deux catégories : les inputs (ressources humaines, infrastructures, recherche & développement) et les outputs (créativité, connaissance et technologie).

La Suisse à la première place
La Suisse, la Suède et les Etats-Unis constituent le trio de tête. Le Royaume-Uni et la Corée du Sud les suivent de près. Le territoire helvétique, premier du classement depuis 11 années consécutives, se démarque par le nombre élevé de brevets déposés à l'échelle internationale et le nombre d'inventions par habitant.

Bien que la France ne soit pas dans le haut du classement, elle gagne des places d'année en année : de la 16ème place mondiale en 2019, à la 12ème en 2020 et la 11ème en 2021. Son point fort : les actifs immatériels. En effet, la France progresse de 13 places en matière de dépôt de dessins industriels. Plus globalement, elle est le deuxième déposant européen de brevets et le cinquième au niveau mondial.

Des efforts à faire
En revanche, la France n'obtient pas des résultats très satisfaisants en matière d'infrastructure et de sophistication des entreprises (business sophistication). Tandis que l'accès et l'utilisation des technologies d'information et de communication sont satisfaisants, la durabilité écologique l'est beaucoup moins. Son estimation repose le PIB produit par unité d'énergie, c'est-à-dire l'efficacité énergétique de l'économie.

Quant à la sophistication des entreprises, la France a des efforts à faire sur les liens entre le monde universitaire et le monde industriel ainsi que sur le taux d'importation de technologies de pointe sur le total des échanges commerciaux.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, s'est félicité de ce classement qui confirmerait "la puissance du rebond de notre économie" rendu possible notamment par "le plan France Relance et le quatrième Programme d'investissements d'avenir". Ce point de vue est partagé par Franck Riester, ministre délégué chargé du commerce extérieur et de l'attractivité. "Ces investissements nous permettront demain d’affirmer notre excellence industrielle et technologique dans tous les domaines, remporter des contrats et des parts de marché à l’export et attirer en France les talents dont notre écosystème tech a besoin pour continuer à grandir", a-t-il déclaré. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.