Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Facebook va utiliser les vidéos publiées sur ses réseaux sociaux pour entraîner des modèles d'IA

Des milliers de vidéos sont publiées tous les jours sur Facebook et Instagram. L'entreprise de Menlo Park veut s'en servir pour entraîner des modèles d'intelligence artificielle à comprendre ce qui s'y passe : reconnaître automatiquement des sons, du texte ou des représentations visuelles. L'objectif est d'améliorer ses systèmes de recommandation et de développer de nouveaux usages, notamment liés aux technologies de réalité virtuelle et augmentée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook va utiliser les vidéos publiées sur ses réseaux sociaux pour entraîner des modèles d'IA
Facebook va utiliser les vidéos publiées sur ses réseaux sociaux pour entraîner des modèles d'IA © Unsplash/ Alex Haney

Facebook a levé le voile sur un projet baptisé "Learning from Videos" le 12 mars 2021. Son but est d'apprendre aux systèmes d'intelligence artificielle à comprendre ce qui se passe sur des vidéos sans s'entraîner au préalable sur des exemples étiquetés manuellement. Pour y parvenir, Facebook entraîne ses modèles à reconnaître l'audio, le texte et les représentations visuelles sur des vidéos publiques que publient les utilisateurs des réseaux sociaux Facebook et Instagram.

Le respect de la vie privée
En apprenant depuis les vidéos publiées sur ses réseaux, les modèles peuvent prendre en compte une grande variété de langues et de contenus visuels correspondant à diverses cultures, se félicite Facebook. Mais cela pose aussi des questions autour du respect de la vie privée et de ce que peut faire Facebook des contenus publiés sur ses plateformes. Est-il possible de refuser que ses vidéos soient utilisées pour entraîner ces modèles ? A priori non, du moment qu'elles sont diffusées publiquement (les vidéos privées ne sont pas concernées).

De la recommandation de contenu
Cette méthodologie permet aux chercheurs en intelligence artificielle de ne pas dépendre de données étiquetées, qui ont été pendant longtemps essentielles pour entraîner des modèles. C'est ce qu'on appelle de l'apprentissage auto-supervisé. Facebook veut utiliser ce programme "Learning from Videos" pour améliorer ses systèmes de recommandation de contenu ainsi que ceux en charge du respect des règles du réseau social (en clair : pour supprimer les contenus illicites).

Par exemple, le projet a été utilisé pour améliorer un programme de recommandation pour les Reels Instagram. Les vidéos populaires reprennent souvent la même musique et les mêmes danses qui peuvent être repérées par son algorithme afin de peaufiner les recommandations vidéos auprès des utilisateurs, explique Facebook. L'entreprise pourrait utiliser de telles informations pour améliorer ses publicités ciblées, même si cela n'est pas évoqué dans son poste de blog. Si l'entreprise arrive à mettre au point des algorithmes qui puissent comprendre le contenu d'une vidéo, cela lui donnerait une vision sans précédent de la vie des gens et de leurs intérêts.

Lunette de réalité augmentée
Facebook évoque aussi une application de "souvenirs numériques" dont l'usage serait démultiplié avec l'arrivée de lunettes de réalité augmentée permettant de multiplier les contenus vidéo. Sur ce sujet, Facebook a récemment officialisé une collaboration avec EssilorLuxottica et sa marque Ray-Ban pour commercialiser des lunettes connectées en 2021. Une première étape vers la création de lunettes de réalité augmentée, qui n'arriveront pas sur le marché avant encore quelques années.

L'application de souvenirs numériques permettrait de retrouver facilement un contenu vidéo à l'aide de mots. Facebook cite l'exemple d'un utilisateur qui demanderait à voir toutes les vidéos montrant l'anniversaire de sa grand-mère. Pour parvenir à trouver ces vidéos, encore faut-il que les systèmes d'intelligence artificielle établissent des connexions entre différentes données et puissent relier l'allocution "joyeux anniversaire" avec la présence de bougies, d'un gâteau et de chansons d'anniversaire. C'est ce que cherche à faire Facebook avec ce programme.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.