Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Flytrex lève 8 millions de dollars pour déployer des services de livraison par drone aux Etats-Unis

Levée de fonds Vu ailleurs La pépite israélienne Flyrex lève 8 millions de dollars pour déployer son service de livraison par drone aux Etats-Unis. La start-up, qui mène un pilote avec Walmart, a demandé l'autorisation auprès de la FAA pour réaliser des vols de drones au-dessus des habitations et pour qu'un même opérateur puisse contrôler plusieurs drones.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Flytrex lève 8 millions de dollars pour déployer des services de livraison par drone aux Etats-Unis
Flytrex lève 8 millions de dollars pour déployer des services de livraison par drone aux Etats-Unis © Flytrex

Spécialisé dans les drones de livraison, Flytrex lève 8 millions de dollars. La plupart de cette levée de fonds a été réalisée auprès de Benhamou Global Ventures, qui est situé à Palo Alto, et le fonds d'investissement européen Btov, rapporte Bloomberg. La start-up israélienne précise que cet apport financier fait partie d'une levée de fonds plus globale qu'elle prévoit de clôturer dans le courant de l'année. Elle a levé plus de 20 millions de dollars depuis sa création.

Développer ses opérations aux Etats-Unis
"Nous nous préparons pour le moment où nous obtiendront l'autorisation de faire des livraisons par drone, explique Yariv Bash, fondateur et CEO de Flytrex. Cela va être à la fois fou et incroyable". En septembre dernier, la jeune pousse a démarré un projet pilote de livraison par drone à Fayetteville en Caroline du Nord avec Walmart. Pour l'instant, ce projet est surtout un PoC (proof of concept) avec des drones transportant des livraisons depuis un Walmart local, un Starbucks ou un restaurant japonais, situés dans la même zone commerciale, vers une douzaine de jardin situés à proximité et un point de retrait.

Flytrex a doté son drone d'une boite de livraison dans laquelle est positionné le colis qui doit être livré. Il peut s'élancer jusqu'à 50 km/h et transporter une charge de 3 kg maximum sur une distance de 5,6 km. Le drone ne peut s'élancer lorsqu'il pleut ou que les  rafales de vent dépassent les 29 km/h. Une fois arrivée à destination, il dépose la boite contenant le colis à l'aide d'un long fil. La start-up souhaite étendre son service de livraison de Fayetteville, et au-delà. Elle veut livrer smartphones, vêtements et autres produits directement dans le jardin des clients en quelques minutes.

Pour cela, la start-up a besoin d'obtenir l'approbation de la Federal Aviation Administration (FAA). L'administration américaine a autorisé Wing, la filiale d'Alphabet, et Amazon Prime Air à réaliser des livraisons commerciales par drone. Mais la pépite israélienne souhaite aller plus loin encore. "Nous avons demandé l'autorisation de voler au-dessus des habitations et d'avoir plusieurs drones par opérateur, a précisé Yariv Bash. C'est quelque chose qu'ils n'ont pas encore approuvé, donc cela peut prendre un peu plus de temps".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.