Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM s'empare de Turbonomic, éditeur de solutions de suivi de performances

IBM continue de se renforcer dans les logiciels d'entreprises dopés à l'intelligence artificielle. Après Instana, il rachète l'entreprise américaine Turbonomic, qui développe des logiciels pour suivre la performance des activités.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM s'empare de Turbonomic, éditeur de solutions de suivi de performances
IBM s'empare de Turbonomic, éditeur de solutions de suivi de performances © 2016 Getty Images

IBM poursuit ses emplettes. L'entreprise a annoncé jeudi 29 avril 2021 s'emparer de Turbonomic, une entreprise qui fournit des logiciels aux entreprises pour suivre et optimiser la performance de leurs activités. Le montant de cette acquisition, qui n'est pas précisé par les intéressés, s'élèverait au minimum à 1,5 milliard de dollars, selon Reuters. Ce serait la plus importante acquisition d'IBM depuis celle de Red Hat en 2019 pour un montant de 34 milliards de dollars.

Turbonomic, qui est basé à Boston, propose des logiciels ARM (Application Resource Management) et NPM (Network Performance Management). Elle aide les entreprises à réduire leurs coûts en optimisant le déploiement de leurs ressources informatiques à travers les phases de développement, de test et de production tout en assurant la performance des applications grâce à des outils d'intelligence artificielle.

Muscler son offre cloud
Cette annonce succède à celle de l'acquisition d'Instana, une start-up allemande spécialisée dans l’analyse des performances applicatives. Ces deux opérations, et les nombreuses autres ayant récemment eu lieu, visent à muscler son offre dans le cloud computing et l'intelligence artificielle. Elles sont réalisées dans le cadre de son plan de restructuration qui vise à se séparer de sa division de gestion d'infrastructure IT pour se concentrer sur les logiciels et les services de cloud hybride.

IBM prévoit d'ailleurs d'intégrer le logiciel ARM de Turbonomic aux logiciels APM (Application Performance Management) d'Instana et ses capacités d'analyse en temps réel des logiciels et applications utilisés par une entreprise. IBM sera en mesure de fournir à ses clients des capacités d'automatisation basées sur des technologies d'intelligence artificielle qui vont de l'AIOps (artificial Intelligence Operations Systems) à l'analyse des applications et de l'infrastructure, explique l'entreprise.

"IBM continue de remodeler son avenir en tant que société de cloud hybride et d'intelligence artificielle", abonde  Rob Thomas, senior vice-président IBM Cloud and Data Platform, dans un communiqué. Son objectif est d'avoir un portefeuille complet d'applications pour observer, garantir les performances et minimiser les coûts grâce à des technologies d'intelligence artificielle qui optimisent les ressources – que ce soit des conteneurs, des machines virtuelles, des serveurs, du stockage, des réseaux et des bases de données.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.