Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le tremblement de terre à Taïwan met à l’arrêt deux usines de TSMC

Le séisme, qui a frappé le Sud de Taïwan, a touché trois grandes usines de semiconducteurs, dont deux de TSMC, aujourd’hui à l’arrêt. Mais le fondeur taïwanais prévoit une reprise rapide de la production et minimise l’impact à 1% des livraisons au premier trimestre 2016.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le tremblement de terre à Taïwan met à l’arrêt deux usines de TSMC
Le tremblement de terre à Taïwan met à l’arrêt deux usines de TSMC © TSMC

L’inquiétude monte dans les industries dépendant des semiconducteurs comme celles de l’informatique, des mobiles, de la télévision ou de l’automobile. Le tremblement de terre d’une magnitude de 6,4 sur l’échelle de Richter, qui a secoué le sud de Taïwan le 7 février 2016, fait craindre une rupture de la chaîne logistique dans l'électronique, comme cela a été le cas lors du séisme, suivi d’un Tsunami, qui a frappé le Japon en mars 2011.

 

Pas de victime mais production en cours peu-être endommagées

Trois grandes usines de semiconducteurs, situées sur le complexe industriel de Tainan, près de l’œil du cyclone, sont touchées : les Fab 14 et Fab 6 de TSMC, et la Fab 12A d’UMC. Les deux fondeurs taïwanais, qui réalisent environ les deux tiers de la fabrication sous-traitée de puces électroniques dans le monde, ne déplorent aucune victime et aucune destruction d’équipement. En revanche, il est possible que les tranches en cours de traitement lors du séisme, aient été endommagées. La fabrication de puces électroniques, qui obéît à une précision à l’échelle nanométrique, ne supporte pas les vibrations, même si les usines sont conçues pour les absorber. Il faudra attendra encore deux à trois semaine pour en évaluer l’impact précis sur la production.

 

L'une des plus grandes usines au monde de puces électroniques touchée

L’usine Fab 12A d’UMC fabrique les circuits sur tranches de 300 mm de diamètres avec une gravure descendant à 28 nanomètres. Elle dispose d’une capacité de production de 50 000 plaquettes par mois. Le fondeur dispose de 10 usines, toutes à Taïwan, à l’exception d’une à Singapour. Les autres usines sont situées sur d’autres sites non touchés par le séisme.

 

L’usine Fab 14 de TSMC constitue l’une des unités de fabrications les plus avancées et les plus importantes au monde, avec une capacité de plus de 100 000 tranches de 300 mm de diamètres par mois. La Fab 6 est usine de 200 mm. Les sept autres usines, localisées à Taïwan, sont préservées.

 

Des renforts dépêchés par TSMC sur le site à l'arrêt

Si l’usine la Fab 12A d’UMC vient de reprendre la production, les Fab 14 et Fab 6 de TSMC sont toujours à l’arrêt. Le fondeur a dépêché des techniciens en provenance d'autres usines pour aider à remettre le site en état de production dans deux ou trois jours.

 

TSMC détient plus de la moitié du marché des services de fonderie de semiconducteurs dans le monde. Il fabrique pour un grand nombre de fournisseurs de puces électroniques dont Qualcomm, Broadcom, Nvidia, MediaTek, AMD, Apple… et même Intel. Le moindre grain de sable dans son appareil production peut avoir un impact considérable sur la chaine mondiale d’approvisionnement électronique.

 

C’est pourquoi le fondeur taïwanais fait tout pour rassurer. Selon ses évaluations préliminaires, il prévoit un impact de 1% sur les livraisons du premier trimestre 2016.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.