Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les Trophées de l'Innovation E.Leclerc, terrain de jeu pour les start-up du retail

Le palmarès de la deuxième édition des Trophées de l’Innovation E.Leclerc a été dévoilé lundi 7 octobre. Près de 200 candidatures de solutions dédiées à la transformation du retail avaient été reçues après l’appel à projets national lancé en avril 2019. Lauréats mais aussi finalistes pourront éprouver leur solution sur le terrain, et bénéficier des retours de cette véritable intégration au réseau de magasins.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les Trophées de l'Innovation E.Leclerc, terrain de jeu pour les start-up du retail
Les Trophées de l'Innovation E.Leclerc, terrain de jeu pour les start-up du retail © E.Leclerc

La finale de la deuxième édition des Trophées de l’Innovation E. Leclerc s’est déroulée lundi 7 octobre à Paris. Trois prix ont été décernés par le jury, présidé par Michel-Edouard Leclerc. Le Trophée "Nouvelles Relations", visant à récompenser une innovation qui apporte une valeur ajoutée dans les échanges entre commerçants et clients, clients et fournisseurs, ou clients et producteurs, a été décerné à Erwan, Simon CEO et co-fondateur de CibleR.

 

Le Trophée "Nouveaux Usages", qui récompense une innovation proposant de nouvelles expériences de consommation, a été décerné à Édouard Fonkenell, CEO et co-fondateur de Lineberty. Enfin, le Trophée "Nouveaux Engagements Responsables", qui couronne une innovation porteuse de sens qui vise à améliorer l’empreinte responsable et écologique de la consommation, a été décerné à Shu Zhang, CEO et co-fondatrice de Pandobac. Près de 200 candidatures avaient été envoyées, parmi lesquelles neuf start-up avaient été choisies pour concourir. 

 

Une dotation et une campagne de pub

"Ces 3 lauréats se sont démarqués par la solidité de leur projet, leur originalité mais aussi et surtout par leur capacité à impacter positivement le secteur du commerce", résume le communiqué. Chaque gagnant a remporté un montant de 15 000 euros pour développer son projet. Les jeunes pousses bénéficieront d'une campagne de publicité valorisant son projet, et d'un accompagnement du Lab Innovation de E.Leclerc, la structure dédiée à l'innovation du distributeur, pour tester et faire connaître leur solution au sein de l'enseigne.

 

L'entité intervient dès la sélection amont. Le Lab établit ainsi avec les finalistes des pistes de cas d'usage pertinents pour l'enseigne. "L'accompagnement des lauréats se concentre dans un premier temps sur la définition affinée du cas d'usage potentiel puis sur le cadrage opérationnel du test. Cette première étape nécessite des interactions avec les équipes métier et/ou magasin concernées, et couvre des sujets allant du périmètre au modèle économique, en passant par les indicateurs de performance à suivre", précise E.Leclerc. Le Lab intervient ensuite en accompagnement du test, pour mesurer, voire pour faire pivoter le dispositif si nécessaire, puis en soutien du déploiement le cas échéant.



Le magasin, terrain de jeu des jeunes pousses

Les solutions retenues ont vocation à être intégrées dans le réseau. "Les Trophées sont un vrai tremplin pour les start-up lauréates en plus de la campagne de publicité liée à l'événement, bénéficient d'un parcours accéléré pour rencontrer nos équipes nationales ou magasin et implémenter leurs solutions", explique le distributeur. Ainsi, Phenix, lauréat en 2018, et qui propose des solutions pour réduire le gaspillage en GMS, travaille à date avec 89 centres E.Leclerc. Flymenu, qui transforme des recettes en ligne en panier d'ingrédients chez les e-commercants et les Drive, poursuit les discussions avec les équipes du Drive.

 

Les finalistes ne sont pas en reste : Storeez, qui aide les magasins à proposer des animations/ateliers qualitatifs en magasin, est référencée au national pour le concept Le Marché Bio, tandis que Shopopop a pu accélérer les partenariats locaux avec les drives, et teste actuellement l'intégration de son service à  l'interface de commande client dans 6 drives de l'Ouest de la France.

 

Une nouvelle version du service vocal à venir

Quant aux projets internes, le distributeur est comme ses concurrents sur les chapeaux de roues. Parmi les priorités, la fluidité des parcours client, en ligne comme en magasin, qui "reste évidemment un sujet d'innovation permanent, parce que c'est un processus d'amélioration continu : de la capacité à recommander la bonne offre au bon client selon ses besoins, en passant par la simplification de l'authentification et du paiement jusqu'à la gestion de l'attente en magasin", explique le retailer. "La brique technologique en est la colonne vertébrale, nous la musclons et l'enrichissons constamment, poursuit-on chez E.Leclerc. Mais elle est indissociable d'une autre composante essentielle : la formation et l'accompagnement au changement des équipes terrain pour la bonne prise en main, et des clients pour l'évolution des usages".

 

Autre axe de travail, l'apport de nouveaux services jugées en en ligne avec les attentes des consommateurs, comme la reprise des produits d'occasion, la livraison à domicile ou les animations en magasin. Sur le vocal, autre sujet d'avenir sur lequel mise la grande distribution, le projet lancé à l'été 2018 est toujours en cours et une prochaine version dotées de nouvelles fonctionnalités devrait prochainement voir le jour.

 

"Nous sommes convaincus de l'énorme potentiel du commerce vocal, parce qu'il simplifie considérablement le parcours utilisateur, ajoute le distributeur. Au lieu que ce soit au consommateur de s'adapter à l'interface de la marque, c'est ce dernier qui s'adapte au langage naturel consommateur. Le vocal n'a pas forcément vocation à s'imposer sur la totalité du parcours d'achat, mais il peut simplifier en fortement certaines étapes". Ni la date ni les nouveautés n'ont été précisées.

 

Les finalistes des Trophées de l’Innovation E.Leclerc 2019

  • CibleR transforme l'approche promotionnelle massive en logique de personnalisation des offres. Grâce à une technique d'intelligence artificielle qui utilise les données comportementales en temps réel et un moteur d'automatisation des promotions, cette start-up déploie des promotions ciblées intelligentes pour répondre aux attentes de chaque consommateur et maximiser le ROI des investissements promotionnels. Appliquée aux produits périssables et éco-responsables, la solution CibleR permet au consommateur de profiter des meilleurs prix tout en réduisant le gaspillage alimentaire et les surcoûts associés.
  • Cadre de Vie fournit en marque blanche les outils et services nécessaires à un changement de logement. Ces briques digitales permettent de construire des parcours clients sur les sites et applications des distributeurs afin d'accompagner les consommateurs dans ce moment important : checklists, simulateurs, Chronocartes… Les entreprises peuvent détecter et qualifier les clients susceptibles de déménager, augmenter leur taux de rétention et développer le cross-selling avec des offres transversales.
  • Popsell a mis au point un programme d'engagement basé sur les clients et collaborateurs qui deviennent de véritables ambassadeurs de marques. La marque gagne en authenticité, en visibilité sur les réseaux sociaux et propose une expérience différente au client : récompenses, avant-premières, accès aux coulisses, co-créations, surprises. Cette solution repose sur un principe de gamification, d'incentives et d'interactions entre les membres (tableaux de bord personnels, mesures des diffusions, commissions et ventes réalisées). Le succès de la solution repose sur l'animation de la communauté et les recommandations des proches afin de doper la visibilité et les ventes.
  • Lineberty est une solution qui permet aux clients de prendre un ticket digital et d’éviter une file d’attente physique. Les clients sélectionnent quand ils souhaitent passer en fonction des disponibilités du lieu équipé de la solution. Une fois leur ticket digital en main, ils peuvent suivre en temps réel leur temps d’attente et seront avertis en cas de retard. Lineberty les prévient lorsque c’est leur tour.
  • Ideel est une plate-forme gratuite et sans engagement qui permet de faciliter la gestion des abonnements existants et de s’abonner à de nouveaux services. Elle automatise les démarches administratives (résiliation, souscription, optimisation) et supprime toutes les contraintes qui peuvent être liées à la consommation par abonnement. Ideel permet en parallèle aux marques de communiquer des offres, générer des nouveaux leads, et d'avoir une vision complète sur leur attrition et ses causes.
  • Paywax développe et propose un assistant intelligent lors du paiement en ligne, Il analyse le comportement des utilisateurs sur les sites web en temps réel, et interagit pour faciliter et sécuriser la finalisation de leur commande. L'assistant propose notamment la connexion à son compte client sans mot de passe grâce aux lecteurs biométriques de son mobile, avec pour objectif également la sécurisation du compte client et le paiement.
  • Pandobac propose un service clés en main pour remplacer les emballages à usage unique utilisés pour livrer les produits frais par un système de bacs réutilisables et durables. Cartons, cagettes en bois, boîtes en polystyrène ou cagettes en plastique sont remplacés par une innovation basée sur le principe de l’économie circulaire et du zéro déchet. L'offre inclut un service de lavage des bacs, une application web et mobile de suivi des bacs ainsi qu'un programme de formation et de sensibilisation des différents acteurs (grossistes, restaurateurs) sur la réduction des déchets par la réutilisation.
  • GreenLiv a développé une solution logistique éco-responsable qui permet de livrer de façon écologique des produits périssables et non périssables, le jour même de leur commande, le lendemain ou dans une fenêtre horaire programmée. GreenLiv propose une flotte électrique (scooter, véhicule), adaptée en milieu urbain pour répondre aux enjeux du dernier kilomètre.
  • La Cagnotte des Champs est une association qui permet aux magasins de disposer d'un moyen innovant et accessible pour organiser des collectes de dons en magasins et s'investir avec leurs clients dans des projets d’agriculture locale. Elle intervient sur tout le cycle de l'opération : la sélection du projet agricole, la communication pour sensibiliser les clients, le suivi de la collecte, la formation des agents de caisse et le suivi des projets agricoles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media