Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Momenta déploie un service de robot taxi à Shanghai avec SAIC

Un autre service de robot taxi ouvre ses portes en Chine. Une vingtaine de véhicules autonomes, équipés par Momenta, sont disponibles à la demande sur l'application mobilité de SAIC à Shanghai. Les partenaires prévoient d'agrandir la flotte de véhicules dans les mois à venir.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Momenta déploie un service de robot taxi à Shanghai avec SAIC
Momenta déploie un service de robot taxi à Shanghai avec SAIC © Momenta

Momenta lance aussi son service de robot taxi. La start-up chinoise a annoncé le 8 décembre 2021 que ses véhicules autonomes sont accessibles à la demande sur l'application de SAIC Mobility, la filiale mobilité du constructeur SAIC, dans une zone déterminée de Shanghai. Momenta explique "tester et valider le potentiel commercial d'une telle application avec une vingtaine de véhicules, alimentés par [ses] technologies de conduite autonome".

Elargissement de la flotte
SAIC Mobility et Momenta souhaitent explorer l'application de la technologie de conduite autonome dans des scénarios de déplacements urbains. Par la suite, les partenaires prévoient de déployer 20 véhicules autonomes supplémentaires à Shanghai et 20 véhicules à Suzhou. La flotte devrait continuer à grandir l'année prochaine.

Cao Xudong, le fondateur et CEO de Momenta, a dit a propos de ce lancement : "Je pense que cela deviendra une référence dans l'industrie de collaboration approfondie entre les entreprises spécialisées dans la conduite autonome, les équipementiers et les plateformes de mobilité."

Multiplication des lancements en Chine
Momenta, qui a levé 1,3 milliard de dollars sur l'année, séduit de nombreux constructeurs comme Toyota, General Motors, Daimler et Mercedes. La start-up commercialise également auprès des constructeurs et des grands équipementiers des systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) destinés à la production de masse. Une approche qui lui permet de collecter de nombreuses et précieuses données utiles pour développer des véhicules autonomes.

La start-up n'est pas la seule à plancher sur ces technologies. Baidu et Pony.ai ont récemment obtenu l'autorisation des autorités chinoises pour commercialiser un service de robot taxi à Pékin. AutoX a étendu la zone de Shenzhen sur laquelle circulent actuellement ses robots taxis. Et la start-up WeRide, qui est soutenue par Nissan, va bientôt proposer des courses à bord de ses robots taxis sur l'application de VTC du constructeur automobile GAC.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.