Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nvidia rachète Arm pour 40 milliards de dollars

Un accord a été trouvé. Nvidia fait l'acquisition du leader de la conception de puces mobiles, Arm, pour 40 milliards de dollars. Ce rachat se fait quatre ans seulement après que Softbank a avalé Arm. Cette opération fait de Nvidia l'acteur le plus important de la conception de puces électroniques au monde.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nvidia rachète Arm pour 40 milliards de dollars
Nvidia rachète Arm pour 40 milliards de dollars © Nvidia

La rumeur courait depuis deux mois. Nvidia l'a confirmé ce 14 septembre en annonçant qu'un accord a été trouvé avec Softbank pour le rachat d'Arm. La transaction est évaluée à 40 milliards de dollars, dont 21,5 milliards payés en actions Nvidia et 12 milliards en cash. 5 milliards de dollars supplémentaires seront payables en fonction de la performance financière d'Arm. Softbank devient donc actionnaire de Nvidia (avec moins de 10% des parts de l'entreprise). SoftBank s'était emparé d'Arm en 2016 pour 32 milliards de dollars.

Une vision du futur basée sur l'IA et de l'IoT
Nvidia présente cette acquisition comme cohérente avec sa stratégie dans l'intelligence artificielle, marché sur lequel l'entreprise américaine a su s'imposer en adaptant ses puces graphiques aux types de calculs requis pour l'entraînement de modèle ou l'inférence. Les GPU étant spécialisés dans les calculs parallèles, ils sont plus adaptés à cette tâche que les CPU, et ont donc été rapidement adoptés pour cet usage. Cela a ouvert de nombreux marchés à Nvidia (data centers, automobile), dont les finances ne cessent d'atteindre des records.

Ce rachat est un coup de maître pour Nvidia, qui devient, en plus d'être le leader incontesté du marché des GPU, la référence mondiale de la conception de puces mobiles. Les designs Arm sont en effet utilisés par tous les processeurs du marché, qu'il s'agisse de ceux d'Apple, Qualcomm, Mediatek, Samsung ou Huawei. Ils sont omniprésents dans les smartphones, tablettes, objets connectés et dans tous les équipements spécialisés basse consommation imaginables... mais aussi dans les data centers. Apple utilisera par ailleurs cette architecture dans ses ordinateurs à l'avenir en lieu et place des processeurs Intel.

"L'intelligence artificielle est la force technologique la plus puissante de notre ère et a lancé une nouvelle vague d'informatique", commente Jensen Huang, cofondateur et CEO de Nvidia, dans un communiqué. "Dans les années à venir, des milliers de milliards d'ordinateurs utilisant de l'IA vont créer un nouvel Internet of Things qui sera des milliers de fois plus grand que l'Internet des personnes actuel. Cette acquisition va créer une entreprise fabuleusement bien positionnée pour l'ère de l'IA."

De grands projets pour le siège d'Arm à Cambridge
Arm est historiquement une entreprise britannique, et Softbank s'était engagé lors de son acquisition de l'entreprise à ce qu'elle conserve sa présence dans le pays. Nvidia s'engage également à respecter cette promesse, indiquant que le siège d'Arm restera à Cambridge et qu'il sera étendu pour créer un grand centre de recherche en intelligence artificielle "de niveau mondial". Nvidia y construira également un supercalculateur de pointe utilisant ses GPU et des CPU Arm afin d'attirer scientifiques et ingénieurs. Le tout sera complété par un accélérateur de start-up.

Nvidia s'engage aussi à conserver le modèle de licence ouverte et de neutralité d'Arm, qui est au cœur de son succès. L'entreprise mentionne 180 milliards de puces produites par ses clients à date. Une condition sine qua non pour garantir que l'acquisition soit autorisée. La marque Arm ne disparaîtra pas non plus, et Nvidia indique que les clients d'Arm bénéficieront de certaines de ses innovations. Évidemment, étant donnée la portée de ce rachat, les différents régulateurs qu'ils soient américains, européens ou autres vont se pencher longuement sur la question. Si un accord a été trouvé, l'affaire est donc loin d'être définitivement conclue. Reste que Nvidia est en bonne voie pour devenir l'entreprise la plus importante du secteur de la microélectronique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media